Le bresil

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1410 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LE BRÉSIL | | | |

Introduction Le Brésil est un pays d'Amérique Latine qui appartient au Sud économique, c'est à dire l'ensemble des pays pauvres. Il est néanmoins considéré comme une puissance économique mondiale avec un classement vers le 11ème ou 12ème rang au niveau du PNB.Le Brésil fait donc partie des géants du Tiers-Monde ; avec la Chine, le Mexique ou l'Inde ; qui s'intègre deplus en plus à la mondialisation.Comment ce pays est-il parvenu à ce stade sans vraiment encore atteindre un développement total ?I/ LES FACTEURS DU DÉVELOPPEMENT BRÉSILIEN.A/ "Dieu est brésilien ! " : un territoire immense et richeLe territoire est immense : 8.5 millions de km2 soit 15 fois la France (5ème rang mondial) : 4000 km d'ouest en est et 3700 du nord au sud.Une très large ouverturemaritime (plus de 7400 km de côtes) vers l'océan Atlantique et des frontières communes avec dix états.Le relief peut être divisé en deux grands ensembles : au nord une vaste plaine drainé par l'Amazone et ses affluents et au sud des plateaux et massifs anciens.Une gamme de climats chauds : climat équatorial au nord ; climat tropical et subtropical vers le sud avec même un climat tempéré dans le sud-est.Cela offre au Brésil une grande diversité de cultures.Une nature généreuse : des produits industrialisables en grande quantité : fer (2ème), phosphates (2ème), bauxite (4ème), étain (5ème), argent, or, cuivre, nickel, potasse, zinc... Des matières premières permettant d'envisager une base industrielle mais elles sont très souvent localisées à l'intérieur. Des ressources énergétiques : fleuvesgigantesques pouvant fournir de l'hydroélectricité ; du charbon et du pétrole en quantité plus réduite.Au total des possibilités agricoles et industrielles.B/ Une population abondante180 millions d'habitantsUne population métissée, résultat d'une longue histoire coloniale : la majorité est d'origine européenne (55%) mais on y trouve des noirs, des asiatiques, des amérindiens et des métisses. Il y apeu de discrimination raciale.La croissance démographique reste vigoureuse même si le Brésil a entamée la sortie de la transition démographique.Accroissement naturel : 1.4%/an soit 2.5 millions de brésiliens chaque année.Indice de fécondité : 2.2 enfants par femmeTaux de natalité :Taux de natalité :La population est donc abondante mais aussi jeune et bon marché : 28% a moins de 15 ans et 6% plus de65 ans.La densité moyenne est de 21 hab/km2 mais la répartition sur le territoire est inégale. Les brésiliens se concentrent sur les littoraux et notamment dans le Sudeste. L'intérieur est délaissé.La population est citadine (80 %) avec de nouveau des contrastes sud/nord. Les mégapoles concentrent population et activités (Sao Paulo : 17 millions, Rio de Janeiro : 11 millions, Belo Horizonte : 4millions...)La population est mobile comme en témoigne l'exode rural encore vivace ou les migrations vers les fronts pionniers amazoniens.Enfin cette population se développe avec des progrès dans l'alphabétisation : (80 %) et des revenus qui augmentent (le PNB a doublé en 25 ans : 3700 $/hab en1980 et 8000 $/hab en 2004).Le Brésil offre donc une main d’œuvre abondante, bon marché et un marché deconsommation aux fortes potentialités.C) Des stratégies de développement.Jusqu'au début du XXème siècle il s'agit de cycles économiques dans lesquels on a croissance, prospérité puis dépression ( ex : sucre, café).1930-1964: développement autocentré ou politique de substitution aux importations :
objectifs : auto suffisance, indépendance vis à vis des marchés extérieurs, industrialisation avec lesproduits locaux. Stratégies : diversification de l'agriculture, développement d'industries nationales. L'État joue un rôle important : protection des marchés, création d'entreprises nationales (Petrobas, Electrobas), aménagement du territoire (Brasilia), développement des industries légères et lourdes. Résultats : croissance de l0% mais le marché intérieur s'essouffle.1964-1973 : développement...
tracking img