Le capitalisme est il durable?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4695 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le marché monétaire
Le marché monétaire est le lieu sur lequel sont émis et s’échangent les titres à court et très court terme. Il s’oppose au marché financier spécialisé dans les capitaux dont la durée est longue, supérieure à sept ans. Le marché monétaire est le marché de la liquidité. Pendant longtemps, le marché monétaire français a été réservé aux banques et à quelques établissements nonbancaires dont les activités les conduisaient à disposer de grandes masses de liquidités et qui étaient de ce fait autorisés à intervenir sur le marché monétaire (les ENBAM qui étaient essentiellement institutionnels). Depuis le début des années quatre-vingt et la déréglementation financière, le marché monétaire est ouvert aux agents non financiers qui peuvent y intervenir en achetant ou en vendantdes titres de créances négociables (TCN). Il existe donc désormais deux compartiments du marché monétaire : − le marché monétaire au sens étroit, ou marché interbancaire, sur lequel les banques échangent des liquidités et la banque centrale exerce sa fonction de régulation monétaire ; − le marché monétaire, au sens large, incluant les transactions sur les TCN avec les agents non financiers. Lemarché interbancaire Le marché interbancaire a trois fonctions : a) la redistribution entre les banques elles-mêmes de leurs déficits et excédents de liquidités ; b) les ajustements des structures de trésorerie entre les banques ; c) la régulation de la liquidité bancaire par la banque centrale. a) La redistribution entre les banques elles-mêmes de leurs déficits et excédents de liquidités Nous avonsvu, que lorsqu’une banque distribuait du crédit ex nihilo, une partie de la monnaie qu’elle créait s’échappait de son « circuit » (la « fuite » hors de son réseau) pour être captée par les autres banques sous forme de nouveaux dépôts. La banque à l’origine de la création monétaire accroît donc ses besoins de liquidités et allège ceux des autres banques. Sur l’ensemble d’une période donnée etcompte tenu de la distribution de crédits de chaque banque et de sa collecte de dépôts, il existe des banques qui éprouvent des besoins de liquidités (à la marge, elles ont distribué plus de crédit qu’elles n’ont collecté de nouveaux de dépôts) et des banques qui ont des liquidités en excédent (à la marge, elles ont distribué moins de crédits qu’elles n’ont collecté de nouveaux dépôts). Comme lesliquidités déposées à la banque centrale ne rapportent aucun intérêt ou un intérêt faible, les secondes ont souvent intérêt à prêter aux premières les liquidités en excédent

qu’elles détiennent contre paiement d’un intérêt. Le taux de ces intérêts est le taux interbancaire. Ce premier équilibrage du marché de la liquidité par les transactions monétaires entre les banques ne saurait être completpuisque l’ensemble des banques prises comme un tout éprouvent des besoins ou disposent d’excédents globaux de liquidités, selon l’évolution des facteurs de la liquidité bancaire. b) Les ajustements de trésorerie entre les banques La fonction d’intermédiaire financier exposait structurellement les banques à certains risques : risque de taux, risque de change, risque de liquidité. Pour limiter cesrisques, les banques peuvent procéder entre elles à des opérations d’échanges – éventuellement temporaires – d’actifs sur le marché monétaire. Par exemple, si la banque A a distribué un crédit à long terme (à taux fixe) de 100 adossé à une ressource à court terme de 100, elle court un risque de taux (si le taux à court terme augmente, la banque perd de l’argent). S’il existe une banque B, aucontraire, qui dispose d’un dépôt à long terme à taux fixe qu’elle a utilisé au financement d’un crédit à court terme à taux variable (avance de trésorerie à une entreprise), elle court le risque de taux inverse de la banque A (si le taux à court terme baisse, la banque perd de l’argent). Les banques peuvent annuler réciproquement ce risque en procédant sur le marché monétaire à un prêt croisé. c) La...
tracking img