Le capitalisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1015 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 janvier 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Le système capitalisme apparaît au cours du XIXème siècle avec la Révolution Industrielle qui naît en Europe occidentale. Il est fondé sur des grands principes économiques : la propriété privée des moyens de production (gestion des biens par les propriétaires qui en perçoivent les revenus), l'accumulation du capital grâce aux profits réalisés et la spéculation (une partie des profits estépargnée pour être ensuite utilisée afin d'augmenter le niveau de production d'une entreprise en modernisant son capital technique), le principe de libre-échange national et international, la mise en place d'un salaire rémunérant l'effort de travail et la faible intervention de l'Etat dans l'économie. Ce système a été l'objet de grandes théories par de nombreux économistes et encore aujourd'hui il faitdébat car plusieurs failles remettent en cause la viabilité de ce concept.
A. Les formes et les théories du capitalisme
a) Les grands théoriciens
Karl Marx (il théorise le capitalisme dans son ouvrage Manisfeste Communiste écrit en collaboration avec Engels en 1848): il considère que le capitalisme est un mode de production spécifique basé sur une relation social déterminée par le salariat.Certains individus ne peuvent subsister à leurs besoins vitaux qu'en vendant leur force de travail à d'autres individus qui possèdent le capital technique ainsi que les profits. La force de travail est alors transformée en une véritable marchandise exploitée par une minorité d'individus propriétaires des richesses du pays. Or pour lui ce système est condamné à s'éteindre car il prédit unedécroissance tendancielle du taux de profit et une lutte des classes prolétaires qui impose son propre modèle économique. (N : Schumpeter ajoutera à cette théorie le rôle essentiel de l'entrepreneur et de l'innovation).
Max Weber : il apporte une explication d'ordre idéologique au capitalisme. En effet, il considère que le protestantisme fut l'élément clé de l'apparition du capitalisme. En effet, ildéveloppe la théorie de « l’ascétisme mondain » qui favorise l'épargne, qui favorise à son tour la croissance économique. Il met donc en avant une véritable logique d'effort collectif au profit de la société.

b) Les différentes formes de capitalisme
Bruno Amable a développé dans son ouvrage Les cinq capitalismes, cinq formes du capitalisme et leurs différentes caractéristiques à parti de « cinqsecteurs institutionnels fondamentaux » :
le capitalisme libéral de marché : il se caractérise par une flexibilité du marché du travail (avec une décentralisation des négociations salariales), une propriété des entreprises beaucoup plus dispersée avec l'apparition des actionnaires, un modèle de protection social libéral (l'interventionnisme est très faible), un système éducatif concurrentiel, unmarché régulé avec un faible interventionnisme d'état et une ouverture à la concurrence économique et un système des retraites par capitalisation. On le trouve principalement aux Etats-Unis, en Australie, au Canada et au Royaume-Unis.
Le capitalisme social-démocrate : il se caractérise par des marchés de produit réglementé avec un fort interventionnisme d'état et une forte concurrence, desbanques qui gèrent le système financier, une protection sociale universelle et une éducation publique centrée sur l'importance de la formation professionnelle. On retrouve ce système surtout au Danemark, en Finlande et en Suède.
Le capitalisme européen continental : Il est caractérisé par une forte protection de l'emploi, une faible concurrence, une importance des banques dans le système financier,une forte protection sociale avec un développement des allocations et un système de retraite par répartition avec un taux de scolarisation très élevé du à des fortes dépenses publiques dans le domaine éducatif. On le retrouve surtout en France, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Belgique, en Autriche ou en Norvège.
Le capitalisme méditerranéen : caractérisée par une concurrence par les prix et...