Le caravage, technique picturale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1893 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
BIOGRAPHIE
Michelangelo Merisi est né le 29 septembre 1571 à Milan, où travaille son père, contremaitre, maçon, architecte et intendant du marquis de Caravaggio. Sa famille est honorablement reconnue : Francesco Sforza, seigneur de Caravaggio fut le témoin du mariage de ses parents. Il a deux frères et une sœur.
En 1576, la peste oblige la famille à retourner sur le lieu de ses origines, lapetite ville lombarde du nom de Caravaggio dans la province de Bergame – c'est de cet endroit, où il passe son enfance, que le futur peintre tire son nom d'artiste. Fermo, le père, meurt l'année suivante, en 1577, emporté par l'épidémie, et sa mère quelques années plus tard, en 1584.
À l'âge de treize ans, le 6 avril 1584, il entre comme apprenti dans l'atelier milanais du peintre Simone Peterzano àMilan, où il reste quatre ans. Il y étudie les théories picturales de son temps et y apprend le dessin, les techniques de la peinture à l'huile, de la peinture à fresque et du portrait.

Le Caravage subit l'influence de plusieurs courants et événements : la tradition de réalisme qui règne à Bergame, les ravages de la grande peste et la Contre Réforme. Le Caravage entre en 1584 à l'atelierPertanzano. A Milan, il bénéficie ensuite de la protection des Boromé, (Charles, archevêque de Milan et Frédérico). Agents de la Contre Réforme, ils ont produit des manuels d'instruction sur la représentation des images. Grâce à Frédérico Boromé, il va à Rome et s'attire les grâces de deux mécènes, le cardinal del Monte et le cavalier d'Arpin. En 1600, il reçoit une commande pour décorer l'Eglise SaintLouis des Français (chapelle Cantarelli) par un ensemble de tableaux illustrant la vie de Saint Matthieu. Deux autres tableaux lui sont demandés pour l'Eglise St Maria di Populo (la conversion de St Paul et la crucifixion de St Pierre). Une dormition de la Vierge lui est commandée pour une chapelle de St Maria de la Scala (cf. Mort de la Vierge). Sur l'ensemble des commandes religieuses qu'il areçues (onze), cinq ont été refusées, ce qui témoigne de la modernité sans concession de sa peinture.

En 1607, accusé d'avoir tué un certain Tomasi au cours d'une rixe, il est condamné à mort et doit fuir Rome. Il part d'abord à Naples, puis à Malte où il arrive en juillet 1607. Il y produit une décollation de Saint Jean-Baptiste, et des portraits de chevalier de Vignancourt. En 1608, il estfait chevalier de grâce de l'ordre de Malte. Mais sa réputation le rattrape, il est emprisonné et radié de l'ordre, fuit par la Sicile. Dès lors, il cherche à obtenir la grâce papale. Il meurt sur une plage italienne en juillet 1610.

SON ŒUVRE

La lumière et l’obscurité

L'une des caractéristiques de la peinture du Caravage est son usage du clair-obscur. Dans la plupart de ses tableaux, lespersonnages principaux de ses scènes ou de ses portraits sont placés dans l’obscurité : une pièce sombre, un extérieur nocturne ou bien simplement un noir d’encre sans décor. Une lumière puissante et crue provenant d’un point surélevé au-dessus du tableau enveloppe les personnages à la manière d’un projecteur sur une scène de théâtre, comme un rayon de soleil qui percerait à travers une lucarne. Lecœur de la scène est particulièrement éclairé, et les contrastes saisissants ainsi produits confèrent une atmosphère dramatique et souvent mystique au tableau. [Le Martyr de Saint Mathieu en est un bon exemple]
Ajoutés aux contrastes du clair-obscur, la sensualité du corps de l’assassin et les mouvements dramatiques des témoins horrifiés donnent vie au tableau : on a le sentiment que le tempsn’est suspendu qu’un instant, que la scène se passe devant nos yeux et que le temps d’un clignement d’œil tout se remettra en mouvement.
Ces contrastes de clair-obscur omniprésents dans l’œuvre du Caravage seront souvent critiqués pour leur caractère extrême considéré comme abusif. Stendhal les décrit en ces termes :
« Le Caravage, poussé par son caractère querelleur et sombre, s'adonna à...
tracking img