Le cas d'anna o

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1997 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Plan

• Introduction

1-Qui était Anna O ?

2-Description de la maladie d’Anna O et son traitement par Breuer.
a)incubation latente
b)la maladie manifeste
c)une période durable du somnambulisme alternant par la suite avec des états plus normaux.
d)suppression progressive des troubles et des phénomènes.


3-Freud le cas Anna O.

• conclusionLa fameuse Anna O. est connue pour avoir été le cas principal de la psychanalyse. Qui était-elle et quelle a été sa vie ? Et comment son cas est devenu la référence centrale de la construction de la psychanalyse freudienne ?
Puisqu’il est impossible de mettre toutes les détails de ce cas en quelques pages je présenterais son résumé.

1- Qui était Anna O? :Bertha Pappenheim naît à Vienne le 27 février 1859 au sein d’une famille juive orthodoxe et puritaine. Le père, est un marchand. La mère, appartient à une famille bourgeoise très impliquée dans les œuvres de charité. Les époux Pappenheim auront successivement quatre enfants, trois filles et un garçon, mais Bertha était la seule fille survivante de la famille Pappenheim.
Bertha Pappenheim aété rendue célèbre sous le pseudonyme d'Anna O. par Sigmund Freud et Joseph Breuer** dans leur livre « Études sur l'hystérie » elle est, en effet, considérée comme la première « patiente » de l'histoire de la psychanalyse.

2- Description de la maladie d’Anna O et son traitement par Breuer :

Durant l’époque de sa maladie Anna O. a été accompagnée et traitée par un médecin nommé Josèphe Breuer.Au cours de sa maladie on note 4 phases distinctes :



** Joseph Breuer, né le 15 janvier 1842 et mort le 25 juin 1925 à Vienne. Il est un médecin et physiologiste autrichien. Il s'intéressa à l'hystérie et est surtout connu pour avoir pris en charge la patiente Bertha Pappenheim (cas étudié sous le pseudonyme d'Anna O.), épisode qui influença considérablement l'élaboration de lapsychanalyse par Sigmund Freud.

A) L’incubation latente :

Âgée de 21 ans à l'époque de sa maladie, elle s'était jusqu'alors fort bien portée. De juillet 1880 à avril 1881, la pathologie d’Anna O. prend la forme d’une phase d’incubation latente.
Elle n’a pas présenté de symptômes particuliers et fut décrite comme remarquablement intelligente, étonnamment ingénieuse et très intuitive par J.Breuer, qui ajoute : « On remarquait chez elle des dons poétiques, une grande imagination et un sens critique aigu. Elle est énergique, opiniâtre, persévérante. Sa volonté se mue parfois en entêtement et elle ne se laisse détourner de son but que par égard pour autrui », on notait une bonté compatissante. Elle prodiguait ses soins aux malades et aux pauvres gens, ce qui lui était à elle-même d’ungrand secours dans sa maladie parce qu’elle pouvait, de cette façon, satisfaire un besoin profond.

Durant cette phase Anna O. consacre l’ensemble de son temps à prendre soin de son père. Elle le veille, ne prenant que quelques heures de repos au cours de l’après-midi. Ces veilles interminables favorisent chez elle l’émergence dans de longues rêveries que Bertha a nommé son « théâtre privé ».Alors que tout le monde la croyait présente, elle vivait mentalement dans des contes de fées.

B) La maladie manifeste :

La famille décide d’éloigner Bertha de cette ambiance traumatisant (la maladie de son père) sous l’apparence d’une certaine faiblesse qui évoluait avec le temps. Cette rupture marque l’apparition des premiers symptômes hystériques et Bertha glisse progressivement de l’état desoignante à celui de soignée.
Bertha souffre de terribles crises de toux semblables à celles des tuberculeux et des états de somnolence succèdent à des phases d’agitation tout au long des après-midis. La manifestation de sa maladie se traduit dans la période allant de décembre 1880 à avril 1881.
En juin 1880 sa mère dépêche le docteur Josèphe Breuer pour la soigner et c’est le début d’une...
tracking img