Le catholicisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1577 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le catholicisme.

Le terme catholique vient du grec Katholikos qui signifie totalité et universalité. Le catholicisme est l’ensemble des institutions et des dogmes de l’Eglise catholique romaine. Les chrétiens catholiques reconnaissent l’autorité spirituelle et juridictionnelle du pape, 1er évêque de la chrétienté et successeur de Saint Pierre. Le catholicisme romain se veut descendant directede l’enseignement de Jésus-Christ. L’Eglise est infaillible quand elle définit une doctrine de foi. Les rites et symboles qui la définissent sont nombreux et permettent aux chrétiens de se reconnaître. Actuellement, l’Eglise est confrontée au problème de la sécularisation et cherche à retrouver un second souffle.

I) La naissance du catholicisme.

A) L’origine du catholicisme et sonenracinement.

La tradition associe Pierre et Paul à l’Eglise de Rome dont ils sont les fondements. Avec eux naît officiellement le catholicisme. Rome serait le lieu de leur martyr et conserverait leur tombeau. Suite à l’incendie de la ville en juillet 64, l’Empereur Néron met en accusation une petite secte : les chrétiens. Plus ou moins 200 seront arrêtés et exécutés. Néron leur fait subir lechâtiment des incendiaires, ils sont transformés en torches vivantes. Pierre est considéré comme une victime de Néron. Il demanda, selon la légende, d’être crucifié la tête en bas, afin d’honorer le seigneur en inclinant sa tête sous ses pieds. Sa mort est située en 65. Quant à Paul, citoyen romain, il fut décapité, après un procès régulier, vraisemblablement en 67.
Dans l’Empire romain, lenombre de chrétiens augmente. La discrétion qui entoure leur culte laisse supposer le pire, c’est pourquoi ils sont regardés avec suspicion. Les accusations les plus farfelues leurs sont portées. La première idée véhiculée est que les chrétiens sont des athées. Puisqu’ils refusent de participer aux cultes traditionnels, au culte impérial, aux religions orientales, on suppose qu’ils n’ont aucunereligion. Les dieux bafoués se venges en envoyant des calamités tel que les inondations, les épidémies… La seconde idée accuse les chrétiens de pratiquer l’inceste. S’ils se réunissent dans des repas nocturnes, c’est pour se livrer à des orgies entre frères et sœurs. La dernière idée les accuse d’anthropophagie. Le corps et le sang qu’ils boivent, c’est celui d’un enfant victime d’un meurtre rituel.Il n’en reste pas moins que le catholicisme romain va perdurer et se renforcer malgré les persécutions. Dès le début du 4ème siècle, les empereurs romains changent d’attitude avec l’édit de Milan qui accorde la liberté de culte aux chrétiens en 313. En 392, l’Edit de Théodose fait triompher le christianisme qui devient la religion officielle de l’Empire. Par la suite, l’Eglise va se servirde nombreux souverains occidentaux tel Clovis qui se fait baptiser en 496. Ce baptême pose les fondements de la conversion de l’Europe au christianisme. Ainsi, la religion chrétienne catholique s’enracine durablement en Europe occidentale et ce malgré les crises. Les deux plus sérieuses sont celles de 1054 et 1517. La première voit la séparation officielle de l’Eglise latine d’occident avecl’Eglise orthodoxe d’Orient par ce que l’histoire retiendra sous le nom de Schisme. La seconde voit la naissance du protestantisme suite aux thèses réformatrices de Luther, qui sera excommunié en 1521.

B) Dogmes.

Un dogme est une vérité que l’Eglise pose comme devant être crue. Ce terme est dérivé du grec doiken, «croire », « décider ». La plupart des dogmes proclamés par l’Eglise l’ontété pour clarifier la doctrine et lutter contre les hérésies (ceux qui pensent différament). C’est à partir du 4ème siècle que débute une succession de conciles (assemblée des représentants de l’Eglise, les évêques, réunie au niveau régional ou universel pour délibérer et statuer dans un souci d’unité en matière de foi, de pratique et d’organisation) qui vont affirmer les dogmes de l’Eglise...
tracking img