Le chemin johannique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2486 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le chemin Johannique ou le chemin vers la lumière

T∴V∴
D’ou vient le nom de ST Jean ? C’est Ioannés on l’a fait dériver du mot hébreu HHanan qui veut dire grace.il a écrit le 4°évangile a Ephèse en Ionie le foyer spirituel de la Grèce antique ou vécurent Homère, Pythagore, Thalès.
Le nom Ionie m’interpelle car en grec le mot ion signifie violet. Je vous le rappelle le violet est lacouleur de la spiritualité, Ioan est le chef des initiés à la Gnose la lumière de la vie.

L’opposition lumière-ténèbres constitue un symbole universel. Pour en esquisser l’enjeu symbolique, on peut introduire trois grandes acceptions de la lumière sur le plan de l’imaginaire :
la lumière-séparation,
la lumière-orientation,
la lumière-transformation.
Ces trois aspects de la lumière commesymbole se définissent par rapport à trois différences ou trois formes de ténèbres, soit, respectivement : l’abîme ; l’obscurité ; l’ombre et l’opacité.
Lumière-séparation et abîme s’opposent dans une symbolique de la création.
Lumière-orientation et obscurité structurent la symbolique de la connaissance.
La lumière-transformation se heurte à une double dissemblance : s’opposant à l’opacité,elle est le symbole de la manifestation, se confrontant à l’ombre, elle devient le symbole de la purification.

La dimension de cette opposition se retrouve à la racine de toutes les grandes cosmogonies.
Du sein d’un abîme préalable sans fond, sans forme, va brusquement émerger l’ordre, c’est-à-dire la séparation-archétype originelle.

Deux principes opposés sont ainsi différenciés : la lumièreet les ténèbres. Trois séparations vont en procéder. Elles engendrent le cosmos dans sa totalité.
Une première séparation opère la création des grandes oppositions fondamentales : l’avant et l’après, le haut et le bas, la nuit et le jour. Elle correspond à la croisée horizontale et verticale du ciel et de la terre. Il s’agit du symbolisme lié à la lumière-répartition. Celle-ci déploie l’intermonde où vont jouer les forces fécondantes
.La deuxième séparation est liée à la genèse de la vie. Elle joue sur les variations régulières nuit-jour qui déterminent les saisons. D’une lumière croissante et décroissante entre solstice d’hiver et solstice d’été. Cette séparation règle donc le jeu d’équilibre et de conflit entre eau et feu. Lui correspondent tous les symboles de la lumière- : latroisième séparation a lieu entre zénith et nadir. Au-dessus de la fertilité végétale et de l’âme lunaire et aquatique se différencie le symbolisme de l’esprit et de la lumière-illumination. Ce symbolisme oppose les images ascensionnelles de l’air et du vent aux images de la pesanteur de la terre.
Au soleil terrestre et à ses cycles de fécondation se sur ordonne la permanence du soleil céleste,porteur de la clarté de l’intellect symbolisée par la lumière éclatante de la foudre.
La dimension spécifique de la lumière-orientation se donne à travers l’image-archétype du chemin. Chemin ascendant peuplé d’images lumineuses, aériennes, portant allégresse et éveil ; chemin descendant jalonné d’images sombres, étouffantes, lourdes de toutes les peurs et de tous les tourments. Symbole d’un combatéternellement recommencé entre l’élan spirituel vers la lumière et l’inertie matérielle qui fait régresser dans les obscurités de l’âme. Toutes les gnoses reposent sur ce conflit latent. D’une part règne le constat effrayant de l’obscurité du vécu de l’âme ... «Sauve-moi de la matière et des ténèbres», supplie la Pistis Sophia. D’autre part lui répond la lueur d’espoir née de ce constat même -universellement, Si certains gnostiques accentuent le dualisme à l’extrême, la plupart des gnoses présentent le chemin de retour de l’âme vers la lumière, comme constitué d’alternances entre phases sombres et phases claires. Ce chemin se donne alors dans les symboles «noirs et blancs» damiers , échiquiers, pavements sacrés, etc.
L’orientation symbolique est une conversion à la lumière : de la...
tracking img