Le chercheur et le quotidien

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1185 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
LE CHERCHEUR ET LE QUOTIDIEN, notes de lecture du chapitre 4 « Sur les réalités multiples » première partie ‘la réalité du monde de la vie quotidienne’

Auteur : Alfred Schutz
Editions : Meridiens Klincksieck ; Paris, 1987

• L’attitude naturelle de la vie quotidienne et son motif pragmatique

L’expression ‘monde de la vie quotidienne’ renvoie au monde qui nous préexiste, au monde déjàlà, déjà constitué. C’est le monde qui nous est donné lorsque nous venons au monde, comme l’explique Alfred Schutz : « Il est maintenant donné à notre expérience et à notre interprétation »[1] . Les interprétations que nous donnons du monde s’appuient sur notre expérience de ce dernier, ces expériences constituent un cadre de référence. Elles sont autant de connaissances disponibles pourl’interprétation. Ainsi : « Le monde de la vie quotidienne est la scène et l’objet de nos actions et interactions »[2] . Nous y sommes dans un rapport pragmatique.

• Les manifestations de la vie spontanée de l’homme dans le monde extérieur et certaines de ses formes

Ce qui intéresse notre auteur, c’est « la signification subjective que l’homme attribue à certaines expériences de sa viespontanée »[3] . Cette signification s’élabore au travers de la biographie du sujet, en fonction du cadre de référence constitué au travers de ses expériences. Dans notre vie spontanée, il existe des expériences qui ne sont pas subjectivement significatives. A titre d’exemple, Schutz cite les réflexes physiologiques. Ces expériences ne laissent pas de traces dans notre mémoire, Schutz les nomme ‘expériencesessentiellement actuelles’. Les expériences significatives sont appelées ‘conduites’.
La ‘conduite’ peut être explicite, mais elle peut également être implicite. Les ‘conduites explicites’ seront nommées ‘simple faire’, les ‘conduites implicites’ ‘simple penser’. L’action est une conduite intentionnée soit explicite, soit implicite. Elle est conçue à l’avance, objet d’un projet. Si ce projetn’existe pas, « l’action implicite projetée reste à l’état de phantasme »[4] .
Les actions explicites n’ont pas besoin de la distinction avec intention ou sans intention. L’action explicite est définie par notre auteur comme étant une ‘performance’. Pour distinguer ‘performance implicite’ et ‘performance explicite’, il met en évidence que ces dernières impliquent un mouvement corporel, et il les nomme‘travail’.

• Les tensions de la conscience et l’attention à la vie

‘L’attention à la vie’ désigne la manière dont nous sommes en relation avec le monde, la manière dont nous nous y impliquons. La notion se fonde sur la pensée bergsonienne d’un étalonnage de nos états de conscience. Schutz cite en exemple les extrêmes de cet étalonnage : l’action et le rêve. Puis, il nous explique : « PourBergson, ces différents degrés sont fonction des variations de notre intérêt à la vie. L’action représente notre intérêt le plus vif à rencontrer la vie et ses exigences, et le rêve un manque complet d’intérêt. »[5] .
‘La pleine conscience’ est ainsi un état de tension maximum de la conscience, un intérêt radical pour la vie et ses exigences. Cet état délimite ce qui est pragmatiquement pertinentpour le sujet, les pertinences ainsi délimitées contribuent à la définition de la forme et du contenu de notre courant de pensée. La forme, parce qu’ainsi délimitées, le sujet va pouvoir mettre en œuvre sa mémoire pour rechercher dans ses expériences passées la conduite à tenir. Le contenu parce que le sujet interprétera son souvenir au travers des circonstances présentes et adaptera son action enfonction de ses dernières.

• Les perspectives temporelles de ‘l’ego agens’ et leur unification

Schutz distingue d’emblée l’action comme processus (actio) et l’action comme résultat (actum). L’action comme processus semble insaisissable. Seul l’acte effectué peut être saisi. On ne peut cependant pas en conclure que seul l’acte effectué est signifiant.
Il analyse ensuite la...
tracking img