Le chevalier au lion

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2346 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Yvain ou le Chevalier au lion fait partie des Romans de la Table Ronde de Chrétien de Troyes. Ici, comme dans ses autres romans, il traite le sujet du conflit entre l’amour et l’idéal chevaleresque. Le point de départ est quelque peu similaire dans Yvain et dans Érec et Énide, puisque le conflit naît du fait qu’Yvain est prévenu par ses compagnons qu’il ne doit pas devenir récréant sous prétextequ’il est marié. Il doit au contraire continuer à combattre, pour impressionner sa femme, et pour ne pas perdre son respect. Nous verrons donc comment évolue Yvain au cours de l’œuvre, et par quelles épreuves il devra passer pour reconquérir celle qu’il aime. Pour cela, nous parlerons tout d’abord du conflit entre l’amour et la chevalerie, et comment ce sujet est traité dans ce roman. Puis, nousverrons par quels moyens Chrétien de Troyes fait évoluer la personnalité d’Yvain, et nous montre même son évolution psychologique, ce qui est une grande nouveauté dans la littérature du Moyen Âge. Enfin, nous verrons le rôle de la femme dans ce roman, et comment Chrétien de Troyes nous présente l’idéal courtois à travers ses personnages féminins.

Le thème de prédilection de Chrétien de Troyesétait bien sûr celui du conflit entre l’amour et les prouesses chevaleresques. Il est probable que ce sujet devait réellement être un problème pour les chevaliers de l’époque, qui devaient passer beaucoup de temps à combattre et à prouver leur valeur chevaleresque, mais qui pour devenir un vrai chevalier courtois ne devaient pas délaisser leur femme, et devaient témoigner lui leur respect. Le conflitnaissait alors de la priorité qu’ils donnaient à l’un ou à l’autre, et comme Chrétien de Troyes le répète souvent, du fait que l’amour sans le respect résultant de la prouesse chevaleresque est de moindre valeur. Les chevaliers devaient donc savoir trouver un juste milieu. Ici, c’est la femme d’Yvain qui, en lui laissant un an pour accomplir ses prouesses, lui pose une limite plutôt raisonnable.Pourtant, Yvain ne va pas revenir à temps, il va oublier cette date limite, et perdre ainsi l’amour de Laudine. Mais voyons tout d’abord comment est exposé ici le conflit entre amour et chevalerie. C’est Gauvain, l’un des compagnons d’Yvain, qui lui tient un discours éloquent sur l’amour, et sur comment un chevalier doit se comporter pour rester fidèle à la fois à soi-même et à sa femme. Ilcommence son argumentation (1970 : 288) par « Comment, […] seriez-vous de ceux qui valent moins à cause de leur femme ? » Il ajoute que la « femme a vite repris son cœur et n’a point tort de mépriser celui qui perd sa valeur et l’oublie dans l’amour. D’abord doit croître votre prix». Il lui explique ensuite que le bonheur a plus de valeur lorsqu’il se fait attendre et que donc Yvain devrait partircombattre avec eux. Le message est clair ici, pourtant Chrétien par la suite de l’aventure nous montre que cette solution n’est pas si simple que cela.
En effet, en premier lieu, la solution semble évidente. Le chevalier doit continuer de se prouver pour garder le respect de sa femme. Mais lorsque Yvain oublie sa promesse à Laudine, Chrétien nous fait comprendre qu’il doit passer par un cheminementpersonnel pour arriver à regagner son propre respect et celui de sa femme. La valeur centrale reste bien sûr le respect et l’admiration de l’être aimé, et Chrétien nous montre qu’un chevalier doit tenir ses promesses, et ne pas oublier sa femme parce qu’il est préoccupé par ses actions chevaleresques. Les mots très durs de Laudine envers son mari sont justifiés par ce manque de respect réciproque.Un chevalier courtois doit donc savoir faire la part des choses entre le temps consacré à l’amour et celui du combat. Pourtant, la faute d’Yvain n’est pas irréparable, et même s’il peut sembler ironique que ce soit justement par d’autres combats courageux qu’il réussisse à regagner la confiance de Laudine, Chrétien nous fait comprendre que la prouesse chevaleresque reste le meilleur moyen pour...
tracking img