Le chien jaune

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1108 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
1.le cadre:
Vendredi 7 novembre.
Concarneau est désert. L'horloge lumineuse de la vieille ville, qu'on aperçoit au-dessus des remparts, marque onze heures moins cinq. C'est le plein de la marée et une tempête du sud-ouest fait s'entrechoquer les barques dans le port. Le vent dans les rues, où l'on voit parfois des bouts de papier filer à toute allure au ras du sol. Quai l'Aiguillon, il n'y apas une lumière. Tout est fermé. Tout le monde dort.
Seules les trois fenêtres de l'Amiral, à l'angle de la place et du quai, sont encore éclairées.
2.l'enigme:

3.LES ENQUETEURS:
MAIGRET: un homme massif ett trapu qui fume continuelleement la pipe ce qui le rend remarquable c est sont comportement :Il est le commissaire. Il travaille avec l'inspecteur Leroy. Il vient de Paris.
inspecteurleroy: :Partenaire de Maigret. Il a 25 ans. Il ressemble davantage à ce que l'on appelle un jeune homme bien élevé qu'à un inspecteur de police. Il venait de sortir de l'école et c'était sa première affaire.
4.les victimes:
Monsieur Mostaguen: le pricipal égciant en vins de Concarneau un bon groc qui n'a que des amis.
JeanServières:Un homme au visage poupin, à l'oeuil rond, à la lèvre souriante. Bon ami du maire de Concarneau. Il vient aussi de Paris, et a été longtemps directeur de la Vache-Rousse à Montmartre. Il a collaboré au Petit Parisien à Excelsior, à La Dépêche. Il est retiré de la vie publique, mais collabore auPhare de Brest.
le chien jaune: c'est un chien d'un jaunesale il est haut sur sur pattes trés maigre et sa grosse tete .
Le Pommeret:Coureur de filles, rentier de son état et vice-consul de Danemark. Toujours en tenue de gentilhomme campagnard. Il avait des moustaches grises, des cheveux bien lissés un teint clair et des joues ornées de couperose.

Terreur à l'hôtelde l'Amiral, à Concarneau, où de vieux amis se retrouvent pour jouer aux cartes. L'un d'eux est tué par balle, un autre disparaît, un troisième meurt chez lui, empoisonné. Pour mettre à l'abri le quatrième, le Dr Michoux, Maigret choisit de le faire incarcérer.
Reste à trouver qui pourrait vouloir la mort de ces personnages honorablement connus. Fidèle à sa méthode, le policier observe, écoute, ensongeant à ce chien maigre, au poil jaune, qui rôde dans les alentours depuis le début des événements. Une présence quasi fantastique qui confère un climat angoissant à l'une des plus belles enquêtes de Maigret.
Le chien jaune
de : Simenon, Georges

Une enquête du commissaire Maigret, dont, il va me falloir l'avouer, je ne me rappelle plus très bien... Les voyages forment peut-être lajeunesse (mais dans quel sens de former, ça n'est pas dit, les aphorismes sont rarement fournis avec une étude de texte) mais ils donnent finalement assez peu de temps pour rédiger des chroniques, donc on accumule les BFNC (bouquin lu mais non chroniqué, pas terrible en fait) qui vont rapidement se transformer en BO++ (bouquin lu et oublié mais sûrement très bien puisque lu), et il faut absolument que jecesse tout séance tenante d'utiliser les qualificatifs de Pierre Bayard, ça va finir par ne plus avoir ni queue ni tête. Celui-ci pas de risque de ne plus se rappeler si c'était bien ou pas, il était passionnant !

Maigret est en vacances (ou pas, je ne me souviens plus très bien, mais ça commence souvent comme ça un livre policier, le héros est en vacances à la pêche et ne veut pas êtredérangé mais l'affaire est toujours trop intéressante...) à Concarneau quand une série de crimes va répandre la peur dans cette petite ville chia... paisible. Encore une fois c'est dans la description d'une petite ville insignifiante (no offence meant) que Simenon se révèle le meilleur. Je n'ai pas encore lu de Maigret se déroulant totalement à Paris, cela dit, mais la grisaille et ses infinies...
tracking img