Le chomage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4422 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le chômage et la délocalisation

Soirée débat du 31 janvier 2007 à Niederroedern

Intervention de Pierre Mammosser – Conseiller Régional

Préambule

Je voudrais tout d’abord remercier La Mission dans l’Industrie en Alsace du Nord de m’avoir invité à participer à cette soirée.

Contrairement à ce qu’on pourrait penser en premier abord, la question qui est posée n’est pas simple.D’abord parce que le thème des délocalisations est devenue un sujet incontournable du débat politique, mais aussi des médias.

Tout le monde se rappelle de Lionel Jospin face aux salariés de LU et de sa difficulté à incarner la volonté politique face aux stratégies purement économiques et financières des entreprises. Tout le monde se rappelle les grandes affaires de délocalisations touchant notammentle textile mais aussi l’équipement électroménager comme dans le cas de Moulinex. Tout le monde se rappelle aussi les patrons « voyous », pour reprendre le terme de Nicolas Sarkozy, qui déménagent les machines pendant la nuit, ou le patron impudent qui a le culot de proposer un reclassement dans un des anciens pays de l’Est avec un salaire mensuel de 110 €.

Tout le monde se rappelle surtout ledésarroi des salariés touchés par ces drames sociaux, souvent après des dizaines d’années passées dans la même entreprise, à des postes de faible qualification, tenus éloignés de toute formation professionnelle continue et arrivés à un âge ou la reconversion est devenue mission quasi impossible. Il suffit d’échanger avec d’anciens et surtout d’anciennes salariés de ALSAVET pour se rendre compte dutraumatisme que subissent ces gens.

Ensuite la question posée n’est pas simple parce que ce phénomène, extrêmement médiatisé, n’est pas facile à définir. Et l’ampleur réelle du phénomène est particulièrement difficile à quantifier.

Enfin la question posée n’est pas simple parce que l’explication des mécanismes et l’impact futur des délocalisations sur les équilibres de l’économie mondiale etle modèle social de nos sociétés développées divisent les économistes comme les politiques. Les réponses politiques à y apporter ne sont donc de loin pas évidentes.

Je vais tout de même essayer de répondre à toutes ces interrogations, sachant d’une part que je ne suis pas un économiste, et que, d’autre part, mes réponses ne seront de loin pas exhaustives.

Sachant aussi que c’est du débat quisuivra mon exposé que jaillira peut-être la lumière.

Délocalisation : de quoi s’agit-il ? Ampleur du phénomène et impact sur le chômage ?

Si on regarde les choses sur un plan macroéconomique, la mondialisation profite plutôt à la France !

Si on se réfère à un document publié en 2005 par François Loos, alors qu’il était Ministre du Commerce extérieur, « la France est le 5ème exportateurmondial, … 24% de la population active vit des exportations, … et la spécialisation de l’appareil productif sur des secteurs qui emploient de la main d’œuvre qualifiée, et où les salaires sont donc supérieurs, fait que l’intégration commerciale contribue à accroître la qualification moyenne de la population active et à accroître le niveau de vie ! »

De plus la France fait partie d’un ensembleéconomique, l’Union Européenne, qui assure 40% des échanges mondiaux. Si on regarde dans le détail les importations de la France en 2005, plus 55% du montant viennent des 15 anciens pays de l’UE. La Chine, premier pays émergent arrive en 10ème position avec 5%. Et dans les 20 premiers fournisseurs ne figurent que 2 nouveaux pays de l’UE, la République Tchèque et la Hongrie, avec un montant de 1,5% àeux deux.

Enfin les chiffres des investissement étrangers montrent que la France reste particulièrement attractive. Ces investissements ont atteint 88,4 milliards de $ pour la France (3ème rang mondial), sachant que l’UE reste la région du monde recevant le plus d’investissements étrangers avec 549 milliards $, soit 45% du total. En comparaison la Chine n’a bénéficié que de 70 milliards...
tracking img