Le cid, pierre corneille

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1800 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 août 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Plan détaillé
Introduction :

-> Sujet amené :
— Nom de l’auteur : Pierre Corneille
— Titre de l’oeuvre : Le Cid
— Titre de l’extrait : « Un débat intérieur »
— Lieu et date de création ou de publication : Paris ; composée en 1636, jouée pour la première fois à Paris au théâtre du Marais en janvier 1637 et publiée en mars
— Courant littéraire : Baroque assagi ou préclassicisme
— Genre etforme littéraires : Genre dramatique, tragédie en 5 actes ; texte fondateur de la tragédie classique
— Propos ou mise en situation : Valorisation d’une morale héroïque, caractère exceptionnel du héros, vision stoïque, sublimation des passions ; les stances de Rodrigue et le conflit cornélien
— Lien avec le contexte : Espagnolisme ; querelle du Cid (les stances non conformes à l’espritclassique)

-> Sujet posé : Démontrez que le monologue développé par ces strophes permet au héros d’instaurer un débat intérieur destiné à trancher le conflit en faveur de la solution la plus honorable.

-> Sujet divisé :
I. Une douloureuse problématique pour le héros
II. La recherche tourmentée d’une solution
III. Une prise de décision libératrice

Développement argumentatif :
III. Une prise dedécision libératrice
A. En faveur de l’honneur
1. Rodrigue dicte une accumulation de choses qui lui appartiennent.
a) « ma raison » (v. 45), « ma gloire » (v. 46), « ma mémoire » (v. 47), « ma maison » (v. 48), « mon âme » (v. 49)
-> Traduit la dignité de Rodrigue envers lui-même.
2. Prépondérance de la forme exclamativea) « Mourir sans tirer ma raison ! / Rechercher un trépas si mortel à ma gloire ! / […] / Voit la perte assurée ! » (v. 45-46-47-48-49)
-> Montre les forts sentiments que le héros possède pour son honneur.

B. En faveur de la vengeance
1. Double champ lexical contradictoire entre l’honneur et l’amour
a) « père » (v. 12, 13, 16,23, 24, 35, 55, 62, 63), « honneur » (v. 15, 24, 32, 47, 52), « gloire » (v. 26, 35), « bras » (v. 17, 52), « Fer » (v. 31), « Espagne » (v. 46), « mémoire » (v. 46), « maison » (v. 47), « sang » (v. 57), « pur » (v. 57), « noble » (v. 25)

b) « amour » (v. 15, 24,48), « feu » (v. 10), « Chimène » (v. 13, 23, 33, 43, 53, 63), « maîtresse » (v. 16, 24, 35, 55), « plaisirs » (v.26), « coeur » (v. 4, 17), « flamme » (v. 18), « aimable » (v. 25), « amoureuse » (v. 29), « bonheur » (v. 30)
-> Détermine chez le héros la coexistence d’un conflit moral opposant les deux valeurs fondamentales et irréconciliables que sont l’honneur et l’amour.

Conclusion :
-> Confirmation : C’est dans le renoncement librement consenti de ses passions en faveur del’exigence la plus conforme à sa gloire que le héros cornélien attire la pitié du spectateur, suscite l’admiration et attise son idéal de perfection.

-> Synthèse :
C.I. : Constat de souffrance et de torpeur d’un héros tiraillé entre deux valeurs et qui ne parvient pas à trancher (annonce la nécessité d’une délibération)
C.II. : La recherche tourmentée d’une solution
C.III. : Une prise de décisionlibératrice (dépassement du conflit par la sublimation)

Au XVIIe siècle, à la fin d’une période d’instabilité politique, la France est sous le règne de Louis XIII. Les règles du savoir-vivre s’imposent et l’autorité du roi est très importante sur le plan politique et artistique. C’est durant le baroque assagi que le poème Le Cid de Pierre Corneille fût composé à Paris en 1636. Nous nousattarderons à l’extrait «Un débat intérieur» pour démontrer que le monologue développé par ces stances permet au héros d’instaurer un débat intérieur destiné à trancher le conflit en faveur de la solution la plus honorable. Nous verrons que ce débat l’amène à prendre une décision libératrice.

D’une part, Pierre Corneille crée un débat entre Rodrigue et lui-même pour lui permettre de...
tracking img