Le cid

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 36 (8950 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
www.comptoirlitteraire.com

André Durand présente

‘’Le Cid’’
(1637)

tragi-comédie en cinq actes et en vers
de Pierre CORNEILLE

pour laquelle on trouve un résumé

puis successivement l’examen de :

l’intérêt de l’action (page 3)

l’intérêt littéraire (page 4)

l’intérêt documentaire(page 6)

l’intérêt psychologique (page 7)

l’intérêt philosophique (page 9)

la destinée de l’œuvre (page 10)

une mise en scène (page 12)

Bonne lecture !

Acte I

À Séville, dans l’Espagne du Moyen Âge, Rodrigue, fils de don Diègue, et Chimène, fille de don Gomes comte de Gormas, amantsheureux, doivent s’unir dans le mariage. Elle éprouve des craintes au moment où don Diègue doit demander sa main après le Conseil où sera nommé le gouverneur du prince. L'Infante, la fille du roi, aime Rodrigue, mais, ne pouvant l'épouser, l'a rapproché de Chimène. Don Diègue a été nommé gouverneur du fils du roi alors que don Gomes considère que cette tâche devait lui être confiée : il affronte levieillard, l'insulte, le gifle et le désarme d'un coup d'épée. Don Diègue exprime son désespoir et demande à Rodrigue de le venger. Au cours de « stances », dans une lutte douloureuse avec lui-même, il se plaint du dilemme dans lequel il est placé.

Acte II

Sur la place publique, Rodrigue aborde le comte qui refuse une réparation. Rodrigue le provoque en duel. L'Infante réconforte Chimène qui estsoumise, elle aussi, à un dilemme. L'Infante voudrait empêcher le duel, mais les deux hommes sont sortis en se querellant. Elle reprend espoir, car ce combat éloigne Rodrigue de Chimène et va donner à celui-ci une valeur qui le rendra digne d'une princesse. Le roi est mécontent du fait que le comte ait refusé réparation. Don Sanche, amoureux de Chimène, justifie le comte, mais le roi le faittaire. On apprend que, à l’issue du duel, le comte est mort. Chimène vient demander justice au roi, tandis que don Diègue justifie son fils et réclame d'être puni à sa place. Elle affronte don Diègue, l’accuse et il riposte. Rodrigue est-il coupable? Chimène l'emportera-t-elle? La décision est remise.

Acte III

Le désarroi est identique chez Rodrigue et chez Chimène qui s'aiment toujours.Rodrigue ose s'introduire de nuit chez elle pour lui offrir sa vie. Mais elle est au palais, et Elvire, sa suivante, le fait se cacher. Chimène est de retour avec don Sanche qui, l'aimant sans espoir, lui offre son épée. Mais elle lui déclare préférer attendre la décision du roi. En fait, elle est déchirée entre deux devoirs, et Rodrigue l'entend déclarer à sa suivante qu'elle exigera sa punition et samort, puis se tuera à son tour. Se montrant alors, le jeune homme, au cours d'un dialogue très pathétique, lui demande de le tuer de sa propre main. Mais la jeune fille refuse, déclare attendre réparation d'un combat régulier, ne lui cache ni son amour ni l'espoir qu'il puisse se défendre contre le roi et contre elle ; ils s'aiment mais suivront leur devoir. Dans la rue, se manifeste le contrasteentre les sentiments de Rodrigue et ceux de don Diègue : trouvant enfin son fils, il lui dit sa joie et lui annonce que les Maures sont là, qui cherchent à surprendre Séville et vont débarquer pendant la nuit. Il lui suggère de tenter une action d'éclat susceptible de le racheter et de mettre fin à ses malheurs. Rodrigue qui recherche la mort accepte : que va-t-il advenir de lui?

Acte IVElvire annonce à Chimène le triomphe de Rodrigue sur les Maures, mais celle-ci est toujours décidée à faire son devoir. L'Infante lui oppose qu'on ne poursuit pas le sauveur de la patrie, mais c’est en vain. Le roi exalte Rodrigue qui raconte la bataille : il a pris la tête de quelques milliers de guerriers, a repoussé les assaillants et fait prisonniers deux rois. Le récit de cet héroïque exploit...
tracking img