Le cid

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (458 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire composé partiel 1

Le Cid est une oeuvre du préclassicisme composée par Pierre Corneille et jouée pour la première fois en 1637 à Paris au théâtre du Marais. Cette pièce de cinq actes asoulevé la controverse pour ses stances non conformes au classique de l’époque, mais est tout de même devenue un texte fondateur de la tragédie classique. Cette oeuvre du genre dramatique exploite lavision stoïque de l’homme ainsi que le conflit cornélien. Afin de démontrer que le monologue développé par ces stances permet au héros d’instaurer un débat intérieur destiné à trancher le conflit enfaveur de la solution la plus honorable, nous analyserons l’extrait « Un débat intérieur». Nous explorons la douloureuse problématique du héros, la recherche tourmentée d’une solution et enfin laprise de décision libératrice.

Première partie argumentative

Deuxième partie argumentative

Ensuite, il apparaît dans cet extrait que le héros doit prendre une décision afin de choisir entrel’honneur ou l’amour. En ce sens, Rodrigue accorde une attention toute particulière à l’honneur. En effet, la présence du champ lexical de l’honneur comprenant des mots tels que « rigueur »,« mon père »,«honneur » ,« gloire », traduit de façon évidente l’importance accordée à sa réputation. De plus, l’utilisation abondante de points d’exclamation ( « Mourir sans tirer ma raison!», «Voit la perteassurée!») met en lumière l’intensité de la colère du héros face à son manque de respect envers son père. L’extrait présente donc un héros déterminé à préserver l’honneur de sa famille afin d’obtenir lagloire.

Aussi, on peut déterminer que le héros ne voit que la vengeance pour résoudre son problème. La présence du champ lexical de l’offense comprenant des mots tels que « vengeur » ,« querelle » ,«rigueur »,« coup » ,« affront »,« offenser » démontre clairement le caractère juste de son acte, c’est-à-dire que l’offenseur mérite la vengeance. Pareillement, la répétition des expressions telles...
tracking img