Le cit

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1380 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le récit [modifier]

http://www.alalettre.com/laclos-oeuvres-liaisons-dangereuses.php

Ce roman d'analyse narre, à la première personne, les péripéties amoureuses d’un jeune homme, M. de Meilcour. Ce dernier est partagé entre la marquise de Lursay, amante expérimentée qui l’initie aux arcanes du monde nouveau dans lequel le jeune homme vient de faire son entrée, et la jeune Hortense deThéville qui inspire à Meilcour les plus vifs sentiments.

Les personnages principaux [modifier]
* Monsieur de Meilcour, le narrateur, est un jeune homme de dix-sept ans, qui vient à peine de faire son entrée dans le monde.
* Madame de Lursay, amie de la mère du narrateur, se veut être prude. Mais c’est en réalité une libertine, qui connaît bien les usages du monde, contrairement à sonmalheureux admirateur.
* Le Comte de Versac est un libertin. Lors d’une discussion avec de Meilcour, il se dévoile tel qu’il est : un homme qui a compris qu’il faut en permanence se dissimuler dans cette société du XVIIIème siècle.
* Hortense de Théville est la jeune inconnue aperçue par de Meilcour, lors de sa sortie à l’Opéra. Mais elle semble amoureuse du Marquis de Germeuil.
* Madame deSénanges est une amie du Comte de Versac. C’est également une libertine, qui ne se cache pas. Elle s’est mise en tête de séduire le narrateur.
* Madame de Mongennes est l’amie de Madame de Sénanges. Lors de la promenade au jardin des Tuileries, elle veut également séduire Monsieur de Meilcour.
* Madame de Théville est la mère d’Hortense.

Résumé de l'œuvre [modifier]
Ce roman est divisé entrois parties :
-------------------------------------------------
Première partie [modifier]
Au début, le narrateur, M. de Meilcour est jeune et vient à peine de « faire son entrée dans le monde », c'est-à-dire à la cour du Roi. Il est attiré par les femmes, et jette son dévolu sur Madame de Lursay, une amie de longue date de sa mère. Il lui fait donc la cour, et Madame de Lursay ne semble passe rendre compte de ses sentiments. Ainsi, au cours d’une discussion sur la déclaration d’amour, ils échangent leurs points de vue. Madame de Lursay pense qu’il est bien de se déclarer au plus tôt, en tout cas pour un homme. Mais le narrateur pense que déclarer son amour est humiliant, car celui qui le déclare est dans la peur du refus. Ensuite, Madame de Lursay le pousse à lui déclarer qui ilaime. Il lui avoue que c’est elle. Elle refuse son amour, car il est jeune, et donc « ou vous ne m’aimeriez pas assez, ou vous m’aimeriez trop ». Mais ce refus fait évidemment partie du jeu de la séduction. Seulement, le narrateur n’a aucune idée des usages du monde, et il prend donc ce refus comme un véritable refus. Ils s’éloignent donc et ne se comprennent plus. Nous sommes face au narrateur, quin’a aucune idée de la signification de ce refus, et à Madame de Lursay, qui se rend bien compte que ce jeune homme est totalement ignorant. Mais le narrateur se convint lui-même qu’il est amoureux. Il veut aller chez Madame de Lursay, mais elle n’est pas là, alors il va à l’opéra. C’est dans la loge voisine qu’il aperçoit une jeune fille qu’il décrit comme extrêmement belle, mais il ne sait pasqui elle est. Mais son ami, le Marquis de Germeuil, qui apparemment connaît la jeune fille, paraît amoureux de celle-ci. Trois jours passent, pendant lesquels il ne voit pas Madame de Lursay, car il n’y pense plus avec autant de passion. Ils s’expliquent, puis elle lui donne un rendez-vous chez elle.
Pendant ce temps, Meilcour se promène dans le jardin des Tuileries, où il rencontre sa « jeuneinconnue » avec son amie. Il espionne leur conversation. Ensuite, il va chez Madame de Lursay, qui lui donne par de petits signes, etc., le sentiment qu’elle l’aime. Ils ont ensuite leur rendez-vous, où Madame de Lursay lui dit qu’elle l’aime. Mais il s’en va ensuite. Il se prépare à allez chez elle le lendemain, mais le Comte de Versac entre chez eux : il doit donc rester. Ce dernier y dit que...
tracking img