le classicisme

Pages: 9 (2075 mots) Publié le: 29 décembre 2013
Le classicisme
Définition
Le terme « classicus » désigne en latin la classe la plus fortunée de la société. Par glissements successifs, le terme a désigné la dernière classe des auteurs, c’est-à-dire les écrivains de référence, ceux qu’on étudie dans les classes. C’est à partir de ce sens que le mot a été utilisé pour désigner d’une part les auteurs de l’Antiquité dignes d’être imités etd’autre part les auteurs français du xviie siècle qui ont développé un art de mesure et de raison en défendant le respect et l’imitation des Anciens. Le terme de classicisme est utilisé pour la première fois par Stendhal en 1817 pour désigner les œuvres qui prennent pour modèle l’art antique par opposition aux œuvres romantiques.

Le classicisme est un mouvement littéraire et artistique qui sedéveloppe en France, et plus largement en Europe. Au sens strict, le classicisme représente la période de la littérature et de l'art français qui s'étend de 1661 à 1685. Tandis que, pour les autres arts, la période est moins strictement définit, elle s’étend du XVIème siècle au début du XVIII siècle, mais qu’elle soit évidemment plus concentrée dans la deuxième moitié du XVIIème siècle.

Parailleurs, le classicisme se définit par un ensemble de valeurs et de critères qui dessinent un idéal s’incarnant dans l’« honnête homme » et qui développent une esthétique fondée sur une recherche de la perfection. Le classicisme est le point de confluence de réflexions d'écrivains occupés par des convictions morales et esthétiques communes.

En France et ailleurs
En France, la période située entre1661 et 1885 correspond à la toute-puissance de la monarchie absolue, sous Louis XIV. Ainsi, on peut remarquer que ce mouvement est simultané à un moment de l'histoire où le gouvernement est à l'apogée de sa puissance.
Par ailleurs, de nombreuses œuvres du XVIIème siècle ont été écartées par les partisans du classicisme car elles ne répondaient pas aux normes classiques. Le terme baroque a étéplus tard emprunté aux arts plastiques pour désigner cette littérature qui ne rentrait pas dans les cadres théoriques de l’époque

Dans le reste du monde, ses incidences étrangères sont peu nombreuses. Il n'est guère possible de parler d'un classicisme européen, mais plutôt d'un ajustement de l'idéal de la France aux aspirations nationales de quelques pays. En effet, l'influence française n'estpas négligeable en Italie et en Espagne, mais rares sont les chefs-d'œuvre qu'elle y a suscités et l'éclat de ces auteurs isolés est bien moins vif que celui par exemple des écrivains qui vécurent en France sous le règne de Louis XIV.


Les précurseurs et la recherche de règles
En littérature, l'idéal proposé par le classicisme ne date pas de la seconde moitié du XVIIe siècle. Il avait étépréparé par la génération précédente, notamment par Jean Chapelain, l'abbé d'Aubignac et Guez de Balzac. De cette première moitié du XVIIe siècle date en effet la règle de se référer à l'usage pour fixer les points de grammaire, cet usage étant d'ailleurs celui d'une certaine élite.
En 1635, Richelieu fonde l'Académie française, dont les quarante membres sont chargés d'introduire l'ordre dans lalangue et dans la littérature par le moyen d'un dictionnaire, d'une grammaire et d'une poétique (traité de versification et de poésie). En 1647, les Remarques sur la langue française de Vaugelas codifient le bon langage. De leur côté, Chapelain, Guez de Balzac et Voiture prônent la clarté fondée sur la raison.
Les principes du classicisme
Le classicisme concerne la littérature, en particulier lethéâtre mais aussi d’autres arts comme la musique, la peinture ou l’architecture, la sculpture. Dans ces domaines, ce mouvement répond à des principes communs.

L’imitation des Anciens
L’imitation des Anciens, c'est-à-dire l'imitation des thèmes abordés par les écrivains de l'Antiquité gréco-latine : « On s'égare en voulant tenir d'autres chemins », comme l'indique La Fontaine.


La...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Classicisme
  • Le classicisme
  • Le classicisme
  • Le classicisme
  • Le classicisme
  • Classicisme
  • Le classicisme
  • Le classicisme

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !