Le clonage en france

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1716 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Clonage en France

La notion de clonage recouvre un ensemble de techniques permettant d'obtenir la réplication à l'identique d'une cellule ou d'un organisme, par multiplication végétative ou asexuée. La population ainsi obtenue, constituée de cellules ou d'organismes possédant tous le même patrimoine génétique, forme un clone. Chacun des éléments constitutifs de cette population peut êtrelui même qualifié de clone.

Il existe deux sortent de clonage différents : Le clonage thérapeutique et le clonage reproductif dont nous allons dès à présent vous parler.

I Clonage Thérapeuthique

1. Qu'est-ce que c'est?, Comment l'utilise-t-on?
Le Clonage Thérapeutique est une technique qui vise à créer à partir de cellules pluri- ou totipotentes des Organes ou des tissus humains à desfins thérapeutique.
Devant permettre de produire des organes ou des cellules, le clonage humain thérapeutique (CHT) a pour enjeu essentiel de favoriser les greffes pour remplacer un organe ou des cellules détruites ou détériorées tout en garantissant la compatibilité génétique de ceux-ci avec le malade. Le clonage thérapeutique aurait ainsi le double avantage de remédier à la pénurie d'organes, etd'éviter pour le malade opéré la prise de traitements à vie contre le rejet, par son organisme, de l'organe greffé.
IL existe trois technique principales connues à ce jour :
-l'utilisation de cellules issue d'embryons surnuméraires;
-l'utilisation de cellules souches présentes chez l'adulte.
- et l'utilisation des cellules du cordon ombilical.
Comme nous le voyons sur le schéma, la premièreétape est le prélèvement de cellule somatique de l'individu malade. Ensuite durant la seconde étape, on soustrait au donneur un ovocyte énuclée d'une personne saine. Dans la troisième étape, on transfert le noyau dans l'ovocyte. On l'introduit par la suite dans un milieu de culture cellulaire qui permettra au cours du temps de créer différentes cellules pouvant déboucher sur une transplantation chezle patient .
Ensuite, la technique utilisant des cellules issue d'embryons surnuméraires:
Cette technique consiste a prélever des cellules d'un embryon surnuméraire. On les fait ensuite se multiplier et se différencier vers le tissu désiré. Il faudra alors que le tissu formé soit compatible avec le malade à soigner.
Puis la technique utilisant des cellules souches chez l'adulte:
Tandis que ledébat sur les manipulations d'embryons humains fait rage, une alternative se profile.
L'organisme adulte serait un vaste réservoir de cellules souches. Présentes au coeur des organes, ces dernières sont destinées à remplacer les cellules abîmées et à régénérer des tissus. Elles sont cependant plus spécialisées que des cellules embryonnaires. Leur prélèvement, leur isolement, leur amplificationdans un milieu de culture, leur différenciation vers de nouvelles fonctions pourraient permettre de les réimplanter dans l'organisme en vue d'applications thérapeutiques.
Enfin la technique utilisant des cellules du cordon ombilical:
Cette méthode consiste à prélever des cellules souches présentes dans un cordon ombilical d'un nouveau-né (ces cellules doivent être compatibles avec le maladelequel s'agit souvent d'une membre de la fratrie). Elles seront ensuite cultivées et orientées vers la différenciation souhaitée. Le tissu ainsi généré sera alors implanté dans l'organisme du malade.

2. Circonstances et conditions de l'invention des règlementations sur le C.T.
La loi du 29 juillet 1994 avise d'une interdiction s'étendant implicitement au clonage thérapeutique dont on ne parle pasà l'époque. Le législateur prévoyait une révision de cette loi en 1999, tenant compte des avancées scientifiques. Aujourd'hui, la révision est toujours en attente. On peut citer par exemple, la position prise par Lionel Jospin en novembre 2000 qui s'était déclaré en faveur du clonage thérapeutique proprement dit sans toutefois employer ce terme, pour éviter de faire l‘amalgame avec le clonage...
tracking img