Le clonage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1848 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
T.P.E réalisé par :
Monique BOUCHERET
Amandine BEYLARD
Elodie SEGUES
Modèles et Modélisations
LE CLONAGE DES MAMMIFERES
Dans quels buts les scientifiques ont établi des techniques de clonage sur les mammifères ? Quelles en sont les restrictions ?
Du 7 septembre 2009 au 6 février 2010.
TABLE* D*ES* M*ATIERES
LE CLONAGE
L’étude du clonage se placedans le thème MODELES, MODELISATIONS dans l’axe de recherche suivant : Le modèle conduisant à la reproduction. Nous avons établi une problématique composée de deux questions différentes. Dans quels buts les scientifiques ont établi des techniques de clonage sur les mammifères ? Quelles en sont les restrictions ?
Développement :
{draw:frame}
Le clonage est né à partir d’une simplequestion : Peut-on créer des cellules totipotentes (cellules qui peuvent donner naissance à un organisme complet) à partir de cellules différenciées ? Pour répondre à cette question, les scientifiques ont réalisé qu’ils devaient utiliser la propriété principale de l’embryon et donc le clonage.
I) Origine du clonage.
Pour reproduire des mammifères génétiquement identiques (c’est à dire lescloner), il existe différentes techniques : La scission d’un embryon
Transfert d’un noyau embryonnaire
Clonage de cellules non sexuelles.
Toutes ces techniques utilisent la propriété de la régénération des cellules, des embryons ou des noyaux.
Techniques élaborées. LA SCISSION D’UN EMBRYON
*TANSFERT* DE NOYAUX EMBRYONNAIRES (BLASTOMERE) ; (=*LE CLONAGE DES HUITPREMIERES CELLULES EMBRYONNAIRES*)
D’un autre côté, on prélève des ovules non fécondés sur un animal de même espèce et l’on en extrait leur noyau.
{draw:frame} LE CLONAGE DES CELLULES NON SEXU*E*LLES
Cette dernière est également née d’un clonage par transfert de noyau. Cette méthode est totalement semblable à celle décrite précédemment. Néanmoins, ce qui distingue la technique de Dolly decelle faite auparavant c’est le fait qu’elle soit issue de noyau d’une cellule somatique (=toutes les cellules qui ne sont pas reproductrices) adulte (figure 5), et non d’une cellule embryonnaire. La cellule est spécialisée dans une fonction donnée (cellule sanguin, pancréatique…) : c’est une cellule différenciée. Dans le cas de Dolly, cette cellule provient de glande mammaire.
Dolly est lepremier mammifère aêtre le clone d’un animal. Elle porte donc le patrimoine génétique de la brebis de six ans qui lui a fournit le noyau pour le transfert, et ainsi son information génétique. Etant fabriquée autrement que par un accouplement, Dolly est une « copie » (du point de vue du génome) d’un animal déjà connu.
LA BREBIS LA PLUS CELEBRE DU MONDE
_ {draw:frame} __ Le nom de Dolly a faitle tour de la planète, et sa naissance a perturbé l’opinion publique et le monde des chercheurs. Cette brebis n’a pas fini de faire parler d’elle._
{draw:frame} Dolly a vu le jour le 5 Juillet 1996 au Roslin Institude, en Ecosse. Sa naissance fut rendu publique le 23 Février 1997. L’image du premier clone mammifère adulte, qui est semblable à n’importe quelle brebis en apparence est célèbre dansle monde. Née d’un ovule obtenu sans l’intervention d’un gamète male, cette brebis est le premier mammifère né sans qu’une fécondation ait lieu.
{draw:frame}
Jusqu’à aujourd’hui, il était inimaginable que le noyau d’une cellule somatique puisse revenir à l’état d’embryon, entre la division et donner naissance à un être vivant. Mais la naissance de Dolly démontre bien qu’une celluledifférenciée (=somatique) peut « remonter le temps » et revenir à l’état embryonnaire lorsque son noyau est transféré dans un ovocyte privé de son matériel génétique.
Dolly a prouvé la possibilité de concevoir un être humain sans reproduction sexuée.
L’AGE DE LA MORT DE DOLLY
Cette brebis a été euthanasiée à l’âge de six ans en février 2003, au Roslin Institude d’Edimbourg (Ecosse). Elle...
tracking img