Le clown selon jacques lecoq

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1188 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le clown selon Jacques Lecoq

Le clown fait rire, mais comment ? Le clown n’existe pas en dehors de l’acteur qui le joue. Nous sommes tous des clowns, nous nous croyons tous beaux, intelligents et forts, alors que nous avons chacun nos faiblesses, notre dérisoire, qui, en s’exprimant, font rire. Certains acteurs, dont les jambes sont tellement maigres qu’ils n’osent pas les montrer, trouventdans le clown une possibilité d’exhiber leur maigreur et d’en jouer, pour le grand plaisir des spectateurs. Ils peuvent alors exister tels qu’ils étaient, en toute liberté, et faire rire.
Cette découverte de la transformation d’une faiblesse personnelle en force théâtrale est de la plus grande importance pour la mise au point d’une approche personnalisée des clowns, pour une recherche « de sonpropre clown » qui est devenue un principe fondamental.
La recherche de son propre clown, c’est d’abord la recherche de son propre dérisoire. À la différence de la commedia dell’arte, l’acteur n’a pas à entrer dans un personnage préétabli (Arlequin, Pantalon…), il doit découvrir en lui la part clownesque qui l’habite. Moins il se défend, moins il essaie de jouer un personnage, plus l’acteur selaisse surprendre par ses propres faiblesses, plus son clown apparait avec force.
L’acteur doit jouer au jeu de la vérité : plus il est lui-même, pris en flagrant délit de faiblesse, plus il est drôle. Il ne doit surtout pas jouer un rôle, mais laisser surgir, de manière très psychologique, l’innocence qui est en lui et qui se manifeste à l’ occasion du « bide », de l’échec de sa présentation.
On nepeut énumérer les thèmes des clowns : toute la vie est un thème clownesque pour les clowns ! Quand l’acteur entre en scène porteur de son petit nez rouge (… ce fameux nez rouge, ce plus petit masque du monde, qui allait permettre de sortir de l’individu sa naïveté et sa fragilité.), son visage présente un état de disponibilité sans défense. Il croit être reçu avec toute la sympathie du public (dumonde), et il est surpris par le silence qui l’accueille, alors qu’il se prenait pour une personne importante. Sa réaction piteuse déclenche dans le public des petits rires. Le clown, ultra sensible aux autres, réagit alors à tout ce qui lui arrive et voyage ainsi entre un sourire sympathique et une expression triste. Dans ce premier contact, l’acteur ne doit pas précéder les intentions, il doittoujours être en état de réaction et de surprise sans que son jeu ne soit « conduit », c.à.d. réagissant avant qu’il n’ait eu un motif pour le faire.
Le clown est celui qui « prend le bide », qui rate son numéro et, de ce fait, place le spectateur en état de supériorité. Par cet échec, il dévoile sa nature humaine profonde qui nous émeut et nous fait rire. Mais il ne suffit pas de rater n’importequoi, encore faut-il rater ce que l’on sait faire, c.à.d. un « exploit ». Peu importe la virtuosité du geste, l’exploit n’existe que lorsque l’acteur est seul à pouvoir le réaliser. Le travail clownesque consiste alors à mettre en relation l’exploit et le « bide ». Demandez à un clown de faire un saut périlleux, il n’y arrive pas. Mettez-lui un coup de pied au derrière, il le fait sans s’enrendre compte ! Dans les deux cas, il nous fait rire. S’il n’y arrive jamais, nous versons dans le tragique.
Quelqu’un entre en scène et découvre le public : Ce thème fait entrer l’acteur directement dans la dimension clownesque. La grande difficulté consiste à trouver d’emblée la dimension juste, à jouer véritablement de sa personne et non à « faire le clown ». S’il entre dans le spectacle de sonpropre dérisoire, l’acteur est perdu. On ne joue pas à être clown, on l’est.
À la différence d’autre personnages de théâtres, le clown a un contact direct et immédiat avec le public, il ne peut vivre qu’avec et sous le regard des autres. On ne fait pas le clown devant un public, on joue avec lui. Un clown qui entre en scène entre en contact avec toutes les personnes qui constituent le public, son...
tracking img