Le collaborative sourcing rapport d’étude du mastère msit promotion 2003

Pages: 21 (5028 mots) Publié le: 4 septembre 2009
Sommaire

Introduction 4

1. Le concept de sourcing 4

1.1. Contexte 4

1.2. Pistes de référence 4

1.3. Etude Gartner 5

2. Le collaborative sourcing (co-sourcing ) 8

2.1. La méthode de définition 8

2.2. Les entretiens 8

2.3. Les leviers apparents 8

ANNEXE 1 : Compte rendu d’entretien UFF 11

ANNEXE 2 : Compte rendu d’entretien ALTIME 13

ANNEXE 3 : Compte rendud’entretien BNP + ESSILOR 15


Introduction

Ce document a pour but de se familiariser avec la notion de « collaborative sourcing » ou « co-sourcing ». Cette notion est relativement abstraite et émergente et nécessite donc une réflexion aussi bien sur ses fondements que sur sa mise en pratique. C’est ainsi que l’équipe du mastère HEC-MINES en charge de cette étude en collaboration avec Cap-Geminis’est placée dans une démarche de recherche afin de clarifier au maximum cette notion délicate.

La légitimité de cette étude n’est en aucun cas à justifier à la vue des chiffres avancés par les organismes de références tels que Gartner, IDC… Ces ordres de grandeurs sont sans appels quant à l’intérêt général porté au sujet.

En outre, les entretiens qui ont été tenus, quand bien même ilspourraient être sélectifs, ont fait apparaître qu’un grand intérêt est à porter à ce concept et qu’il pourrait faire l’objet d’actions stratégiques génériques prises par les différents acteurs du marché (DSI, Société de conseil, SSII…).

1. Le concept de sourcing
1.1. Contexte
Selon les chiffres de la recherche dans le domaine de l’ « IT » combinés à ceux de Gartner, nous constatons que d’ici fin2004, plus de 40% des projets informatiques seront externalisés ou en passe de l’être. Les enquêtes concernant l’externalisation à plus ou moins longue échéance et à plus ou moins longue distance sont en très nette augmentation.

Elles prédisent en outre que le BPO sera un marché de l’ordre de 300 milliards de dollars en 2004. Cependant, selon la manière dont se définit le BPO, les estimationsvarient.
Par ailleurs, un rapport d’IDC de l’année 2003 prévoit que les dépenses concernant le BPO passeraient de 712 milliards de dollars pour l’année 2001 à 1 200 Milliards de dollars d’ici l’année 2006.
Il semble qu’en sus de l’outsourcing d’autres types de relations clients-fournisseurs ont commencé à voir le jour. Dans la suite de cette étude, le collaborative sourcing représentera l’ensemblede ces relations.
1.2. Pistes de référence
Afin de clarifier cette démarche d’ensemble 5 pistes de référence apparaissent :

 Donner de l’humain dans un contexte inévitable d’industrialisation et de mode de travail à caractère contractuel (problème de confiance).
 Amener de la transparence au niveau du projet (confiance).
 Partager les risques : « investigate the risk » => sous quelleforme ?
 Respect mutuel a priori et pendant la réalisation du projet.
 Construire un esprit d’équipe avec le prestataire. Un projet, ce n’est pas simplement deux acteurs, mais une équipe. On peut éventuellement parler de B2B humanisé

Le collaborative sourcing serait donc un type de sourcing qui s’inscrit dans la durée et l’humanisation. Il faut en effet partager les risques, mais aussi lescoûts et les gains. De ces différents points peuvent venir la confiance.

En effet, nous sommes actuellement dans des modèles de fonctionnement relativement rigides qui laissent peu de place à une transparence et une collaboration en réelle symbiose. La facturation, ou la rédaction des contrats fonctionnent sur des bases contractuelles qui ne sont en aucune manière flexibles. Une des pistes de baseenvisageable serait de travailler sur un résultat non en terme de livrable, mais plutôt en terme de résultat métier, voire de valeur ajoutée.

Il faut effectivement que le prestataire ait conscience et soit sensibilisé aux enjeux métiers de son client, ce qui nous pousse à parler de « B2B2C ». Les objectifs de chacune des parties devront se « confronter » et se mêler afin de parvenir à...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Rapport d'étude
  • Rapport d'étude
  • Rapport d'etude
  • rapport d'étude
  • Rapport d'étude
  • Rapport d'étude
  • Rapport d'étude
  • Rapport serveur 2003

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !