Le comique dans le malade imaginaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (512 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 février 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LE MALADE IMAGINAIRE de Molière (1673)

Le parcours de Molière

Molière a marqué l’histoire du théâtre et de la comédie française.
Auteur le plus joué encore aujourd’hui, il s’est distingué pardes pièces qui mêlent le comique, le pathétique et la critique.
Il s'était donné pour objectif de "faire rire les honnêtes gens" et faisait alors du rire une arme pour combattre les mœurs et lescontraintes de son époque.

Né à Paris en 1622 sous le nom de Jean-Baptiste Poquelin, Molière, à 20 ans, décide d'arrêter ses études de droit pour se consacrer au théâtre.
Il créé en 1643, avec lafamille Béjart, la compagnie théâtrale l'Illustre Théâtre, sans grand succès.
En 1645, il décide donc de rejoindre la troupe de Charles Dufresne, qui jouera ses premières pièces comiques (L'Etourdi,Le Dépit Amoureux), avant d'en devenir le directeur. Son ami d'école, le Prince Conti, protègera et aidera financièrement la troupe jusqu'à ce qu'elle joue Le Docteur Amoureux devant le roi Louis XIVen 1658 et gagne sa protection.
Le roi installe alors la troupe au théâtre du Petit Bourbon, où Molière écrira son premier grand succès, Les Précieuses Ridicules, en 1659.
Il quitte ensuite lePetit Bourbon pour le Palais Royal, où il fera figure de troupe officielle de Versailles. Comédien, chef de troupe et auteur, il enchaînera dès lors les chefs d'œuvres, dont Sganarelle ou le Cocuimaginaire en 1660 et Les Fâcheux en 1661.
Malade depuis 1666, il sera pris de convulsions lors de la quatrième représentation du Malade Imaginaire, en 1673, et mourra quelques heures plus tard, chez lui.Sept ans après sa mort, les comédiens de Molière fonderont la Comédie Française.

Les œuvres principales de Molière

Parmi plus de trente comédies, on peut retenir :
• des farces, dont LesPrécieuses ridicules (1659), Le Médecin malgré lui (1666), Georges Dandin (1668) et Les Fourberies de Scapin (1671)
• des divertissements royaux, c'est-à-dire des spectacles avec chant, danse, musique,...
tracking img