Le comique de situation + victor hugo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (456 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Nous allons analyser le comique de situation. Ce procédé du comique repose sur le caractère inattendu ou décalé d'une situation, comme nous le montre Beaumarchais, dans la scène du fauteuil duMariage de Figaro: l'arrivée du Comte, dans la chambre de Suzanne, entraîne la dissimulation de Chérubin derrière le fauteuil. Ce premier, entendant Bazile arriver, se cache, à son tour derrière lefauteuil. Suzanne cache alors le petit page sous sa robe. De plus, ce type de comique repose sur un renversement de situation ou sur un personnage jouant un double jeu. Ainsi, dans les Fourberies de Scapin,les coups de bâton que Scapin donne à son maître, lors de la scène du sac, provoquent l'hilarité des spectateurs, face à l'inversion des rôles. Enfin, il repose aussi sur des quiproquos. Dans l'Avare,Harpagon et Valère sont confrontés à ce malentendu: l'un parle du vol de sa cassette, tandis que l'autre avoue son amour pour Elise.

Victor Hugo 1802-1885

Les faits marquants de sa vie

Milieusocial, vie familiale, études ?
- Fils de Léopold Hugo, Général de Napoléon Ier en 1809
- Voyage dans toute l'Europe
- Passe une année en pension dans une institution religieuse
- Divorce de sesparents à l'âge de 10 ans
- Se découvre une passion pour les lettres à 14 ans
- Passe juste à côté du prix de l'académie un an plus tard

Activités professionnelles / métiers ?
Ecrivain - poète -dramaturge - journaliste - homme politique et intellectuel engagé

Lieu(x) ? Voyage(s) ?
Paris - Madrid - Naples

Bibliographie

THEATRE
ROMAN
POESIE
Cromwell (1827)
Hernani (1830
RuyBlas (1838)

Le Dernier Jour d'un condamné (1829)
Notre-Dame de Paris (1831)
Les Misérables (1862)
Odes et poésies diverses (1822)
Odes et Ballades (1826)
Les Châtiments (1853)
Les Contemplations(1856)

Auteur et son époque

Auteurs contemporains, personnalités rencontrées ?
- Reçoit une pension de 2 000 francs par Louis XVIII, pour son Ode sur la Mort du Duc de Berry
- Soutient la...
tracking img