Le comique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (904 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Comique: Désigne ce qui provoque le rire, ce qui caractérise la comédie et le théâtre en général.Les effets comiques peuvent reposer sur la rupture de la cohérence du texte (organisation,construction globale du texte)

On ne badine pas avec l'amour. Musset

Résumé:

Au terme de ses études, Perdican rentre au château paternel accompagné de son gouverneur Maître Blazius. Le même jour,escortée de Dame Pluche, arrive aussi sa cousine Camille qui sort du couvent. C'est le Baron, père de Perdican qui a combiné cette rencontre : il veut marier ces enfants qui "s'aimaient" d'ailleurs forttendrement dès le berceau. La première entrevue est plutôt décevante : Camille, très réservée, refuse d'embrasser son cousin. Elle a entendu dire tellement de mal des hommes qu'elle a peur de l'amouret préfère revenir au couvent. Cette résistance va rendre Perdican amoureux de sa cousine. De dépit, il descend au village et fait la cour à la naïve paysanne Rosette, sœur de lait de Camille.Biographie de MUSSET

Musset, né à Paris en décembre 1810, est issu d’une famille aisée et cultivée.

À partir de 1828, il fréquente le cénacle romantique de Charles Nodier (1780-1844) après avoirentrepris des études (restées inachevées) de droit et de médecine.

Il connaît un échec en décembre 1830 avec sa première comédie en prose, La Nuit vénitienne. Dès lors, il prône le « théâtre dans unfauteuil », c’est-à-dire un théâtre destiné à être lu (et non pas à être représenté sur scène).

Il rencontre George Sand (1804-1876) en 1833 et séjourne avec elle en Italie. Ils rompentdéfinitivement en mai 1835.

Musset a été bibliothécaire au ministère de l’Instruction publique et a été élu à l’Académie française en 1852.

Il est mort à Paris en mai 1857.

Œuvres principales

Théâtre1830 : La Nuit vénitienne (pièce en un acte)
1833 : Les Caprices de Marianne
1834 : Fantasio
1834 : Lorenzaccio
1834 : On ne badine pas avec l’amour
Poésie

1829 : Contes d’Espagne et...
tracking img