Le comique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 37 (9048 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
COURS du PROFESSEUR

Parcours 6 : Le théâtre, Molière et la comédie classique

Objectifs :
1. Identifier des caractéristiques liées à la comédie classique du 17ème siècle
2. Ecrire une scène comique et la représenter. 
3. Aboutir à une réflexion sur le « genre théâtral »
Séquence 1 : Qu’est-ce que le théâtre ?
1. Introduction :
Quelles définitions pourriez-vous donner duthéâtre ? Que savez-vous…
* des lieux où s’effectuent les représentations,
* des professionnels du théâtre,
* du texte de théâtre ?

Qu’est-ce que le théâtre ?
* Un monde artificiel et qui ne vise pas la vraisemblance. Il ne s’agit pas de copier le réel, mais de le représenter en le déformant, pour mieux le faire comprendre et pour mieux émouvoir.

* Une façon de raconter où lescorps sont aussi signifiants que les paroles, où le parole ne fait que compléter le message donné par les mouvements, les attitudes, les regards (un texte théâtral est fait pour être vu et écouté).

● Lisez ce texte. Efforcez-vous de repérer les informations qui vous permettraient de répondre aux trois questions suivantes :
* Qui sont les destinataires du texte de théâtre ?
* Qu’est-cequi peut procurer du plaisir au spectateur d’une pièce de théâtre ?
* Que doit faire le lecteur pour bien comprendre le texte de théâtre ?

Le théâtre et ses destinataires
Le mot théâtre a pour lointaine origine le grec thea, action de regarder, vue spectacle, contemplation. Le théâtre est, en effet, un lieu où l’on présente une action au regard, où l’on vient pour regarder un spectacle.Le spectateur assiste à la représentation d’une histoire par des acteurs qui jouent le rôle de personnages de fiction et échangent des propos écrits par un auteur. Ainsi le texte de théâtre est destiné à être mis en scène. Mais on peut également en prendre connaissance par le biais du livre : le professionnel – metteur en scène, acteur – qui s’engage dans la réalisation du spectacle et tout lecteurintéressé peut trouver en libraire des textes écrits pour le théâtre.
Le spectateur construit l’histoire à partir des informations qui lui sont apportées par la mise en scène, par les échanges entre les acteurs-personnages. Il ne reste pas impassible devant la représentation. Comme le lecteur, il subit des effets généralement recherchés par l’auteur. Ces effets sont créés par le texte desrépliques, par les situations et les actions données à voir, par les choix de mise en scène : le public souffre, il a peur, il est ému, il partage le bonheur des personnages, il rit d’eux, etc.
Le lecteur d’une pièce de théâtre construit l’histoire à partir des informations qui lui sont données par le texte. Mais pour « voir » les personnages agir dans leur milieu, pour les « entendre » parler, ildoit solliciter son imagination plus que ne le fait le lecteur d’un roman généralement aidé par des caractérisations, des descriptions.
Pour mieux apprécier le spectacle ou les virtualités du texte écrit (= ce qu’on peut faire, à la scène, à partir de lui), il convient que le récepteur s’appuie sur des connaissances relatives au « langage » théâtral : connaissances ayant trait, par exemple, àl’organisation de l’espace scénique, aux mouvements et aux gestes des acteurs, aux décors et aux costumes, à l’éclairage, à la musique ou au bruitage, etc.


* Sans relire le texte, répondez à chacune des trois questions au recto de cette feuille ou sur une feuille à part.
* Demandez à vos condisciples s’ils sont d’accord ou s’ils souhaitent modifier leur réponse.* Si aucun consensus ne peut être réalisé, cherchez dans le texte de quoi mettre tout le monde d’accord.

→ Il nous est impossible de traiter ici tout ce qui concerne le théâtre. Nous nous attacherons donc essentiellement à un genre dramatique (= théâtral) particulier : la comédie.

2. Comprendre la présentation du texte de théâtre
De prime abord, le texte de théâtre se présente...
tracking img