Le commerce 2008-2009

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 39 (9567 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
I SITUATION DU COMMERCE EN 2008-2009

I

SITuATIon Du coMMERcE En 2008‑2009

a i ntroduction
Les signes d’une forte dégradation de l’économie mondiale sont devenus manifestes au second semestre de 2008 et dans les premiers mois de 2009, avec la contraction des flux commerciaux et la chute de la production, d’abord dans les pays développés, puis dans les pays en développement. Bien que lecommerce mondial ait augmenté de 2 pour cent en volume en 2008, sa croissance s’est essoufflée au cours des six derniers mois de l’année, pour tomber à un niveau nettement inférieur au niveau de 6 pour cent enregistré en 2007. La croissance de la production mondiale mesurée par le produit intérieur brut (PIB) réel a aussi connu un ralentissement notable, tombant à 1,7 pour cent en 2008 alorsqu’elle était de 3,5 pour cent l’année précédente. La croissance de la production et des échanges des économies développées s’était déjà ralentie durant les trois premiers trimestres de 2008, mais l’aggravation de la crise financière mondiale au quatrième trimestre de 2008 et au premier trimestre de 2009 a accéléré cette tendance (voir le graphique 1). Un aspect marquant du ralentissement actuel ducommerce mondial est la baisse synchronisée des exportations et des importations des grands pays développés et en développement depuis septembre 2008 (voir le graphique 1 de l’Appendice). Certains commentateurs avaient supposé que, compte tenu de la part croissante des pays en développement dans les échanges mondiaux et de la diversification géographique accrue des flux commerciaux, il y aurait un effetde « découplage » qui rendrait les pays en développement moins vulnérables aux turbulences économiques dans les pays développés. Cela n’a pas été le cas.

1. LA CRISE fINANCIÈRE à L’ORIGINE DE LA RÉCESSION
La crise financière qui a tellement affaibli l’économie mondiale a commencé au milieu de 2007, avec la baisse de la valeur des titres hypothécaires, qui a eu de profondes répercussions surle bilan des grands établissements financiers. La crise s’est intensifiée de manière spectaculaire après l’effondrement de la banque d’investissement de Wall Street, Lehman Brothers, en septembre 2008 et le sauvetage par les pouvoirs publics de plusieurs établissements financiers aux États-Unis et ailleurs.

Graphique 1 Croissance réelle du PIB et du commerce des pays de l’OCDE, 2007-08(Variation en pourcentage d’une année sur l’autre)
12 10 8 6 4 2 0 -2 -4 -6 -8 1T 2007 2T 2007 3T 2007 4T 2007 1T 2008 2T 2008 3T 2008 4T 2008 PIB Exportations de marchandises et de services Importations de marchandises et de services

Source: Comptes nationaux de l’OCDE.

1

RAppoRT SuR LE coMMERcE MonDIAL 2009

La tourmente financière et la forte pénurie de crédit se sont propagéesinexorablement à d’autres parties de l’économie. La baisse des prix des actifs, la contraction de la demande et la diminution de la production se sont traduites par un fort ralentissement, et parfois une inversion, de la croissance de la production et du commerce dans de nombreux pays. Le commerce a aussi été affecté par la contraction brutale du crédit destiné au financement des importations et desexportations. Amorcée aux États-Unis, la crise s’est propagée rapidement, frappant sévèrement les établissements financiers et les économies de l’ensemble des pays développés et des pays en développement. La détérioration de la situation économique a ébranlé la confiance des consommateurs et des entreprises et entraîné une perte de confiance dans le secteur financier, qui s’est répercutée sur le reste del’économie. La crise financière a perturbé le fonctionnement normal du système bancaire et privé les entreprises et les particuliers des crédits indispensables. La chute des marchés boursiers et des prix de l’immobilier a aussi exercé une ponction sur la richesse aux ÉtatsUnis et ailleurs, de sorte que les ménages ne sont plus disposés à acheter des biens durables tels que les automobiles car...
tracking img