Le commerce electronique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 110 (27370 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
PLATE-FORME HAITIENNE DE PLAIDOYER POUR
UN DEVELOPPEMENT ALTERNATIF (PAPDA)

COMPTE RENDU

FORUM NATIONAL SUR LA ZLEA
Hôtel Christopher, 12-14 novembre 2003
[pic]

LA ZLEA : ANNEXION OU ACCORD D'INTÉGRATION ECONOMIQUE

Préparé par le Secrétariat de la PAPDA
Décembre 2003
FORUM NATIONAL SUR LA ZLEA
Hôtel Christopher, 12 – 14 novembre 2003

PROPOS D’OUVERTURE

Par Ricot JeanPierre[1]

Monsieur, le Directeur exécutif de la PAPDA,
Mesdames, Messieurs, les représentants des organisations membres de la PAPDA,
Mesdames, Messieurs, les représentants du Gouvernement de la République,
Mesdames, Messieurs, les représentants des Institutions financières internationales,
Monsieur, le représentant du CARICOM en Haïti,
Mesdames, Messieurs, les représentants du Secteur patronalhaïtien,
Mesdames, Messieurs, les représentants du secteur syndical haïtien, et du secteur paysan
Mesdames, Messieurs, les représentants de la Presse parlée, écrite et télévisée
Mesdames, Messieurs, les représentants de organismes partenaires de la PAPDA
Honorables invités,

Nous vivons une époque toute particulière dans l’histoire de la première république nègre du monde. Une époquecaractérisée par des crises cycliques tant sur le plan social, politique qu’économique. Des crises qui ont abouti à une déstructuration des liens sociaux et élargi le fossé déjà très grand entre riches et pauvres. Elles ont tout aussi contribué à augmenter l’écart entre Haïti et les autres pays de la Caraïbe au point qu’Haïti est devenue le seul PMA de la région.

Lors du sommet des chefs d’Etat àMiami en décembre 1994, 4 domaines de coopération étaient retenus parmi lesquels on peut citer: l’engagement vis-à-vis de l’écologie et du développement durable qui est resté comme une lettre morte – La promotion de la démocratie qui n’a pas abouti à une meilleure participation des différents secteurs de la société aux mécanismes de prise de décisions et constat est fait de la fragilisation desstructures sociales à cause des crises cycliques que connaissent les pays de la région. Le seul engagement dans lequel l’on constate une avancée spectaculaire c’est la mise en place de ce vaste marché qu’est la Zone de Libre Échange des Amériques (ZLEA). La ZLEA peut-elle aboutir à un progrès pour les peuples indépendamment des autres engagements ?

Haïti vit à l’heure de l’extrême pauvreté qui estune conséquence directe des politiques économiques et sociales séculaires tout particulièrement celles en application dans le pays depuis les années ’80. Ces politiques dites d’ajustement structurel ont montré leur incapacité à fournir des réponses aux problèmes de stabilisation et de croissance économique, aux problèmes sociaux et environnementaux. Elles n’ont fait qu’aggraver une situation déjàalarmante causée par les crises de la dette externe qui ont obligé les pays en développement à consacrer la majeure partie de leurs ressources, de leurs revenus à payer le service d’une dette qui n’a en rien servi les intérêts des couches majoritaires dans les pays pauvres. Point n’est besoin de relater des initiatives telles que la centrale thermique aux Philippines construite sur un terrainsismique, la route trans-amazonienne au Brésil, l’usine de compostage d’ordures urbaines de Port-au-Prince et l’usine sucrière de Darbonne, etc.

Les institutions de Bretton Woods contrôlées par une poignée de pays du nord, particulièrement les Etats-Unis d’Amérique, ont dévié de l’esprit de solidarité internationale qui prédominait à l’époque de l’après-guerre. Elles ont prouvé de par lesstratégies et solutions proposées au pays en développement qu’elles sont des gendarmes garantissant les intérêts des pays riches et des transnationales. Leur rôle qui était au départ de financer le développement et de garantir la stabilisation de l’économie mondiale s’est transformé au fil des années. Elles sont devenues des outils au service des grandes multinationales pour leur assurer le plus...
tracking img