Le commerce en italie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1390 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le commerce en Italie

I :Définition de la Grande Distribution Organisatrice
Avec le terme de Grande Distribution Organisatrice, on se réfère au système moderne de vente au détail effectué à travers une chaîne de supermarchés.
La Grande Distribution Organisatrice représente l'évolution du supermarché unique, qui a son tours constituait le développement du marché traditionnel.
Les chaînes desupermarchés et hypermarchés, qui sont normalement regroupés sous la nomination de Grande Superficies, peuvent appartenir à un groupe propriétaire, ou faire partie d'associations coopératives sous la forme de Groupes d'Achat.

Le grand premier magasin italien a été fondé à Milan, en 1877, par deux frères, Luigi et Ferdinando Bocconi, qui ont eu connus un grand succès en tant que vendeurambulant dans le domaine du tissu.
Le magasin appelé ''Aux villes d'Italie'' a été rebaptisé ''Alle città d'Italia'', en référence au magazin français ''Bon Marché''.
Le 27 novembre 1957, le premier point de vent d'une chaine de Grande Distribution a Milan, ouvre ses portes. La société appelée ''Supermarkets Italiani'' est aujourd'hui plus connue sous le nom de ''Esselunga''.
En 1964, à Dalmine lepremier Cash and Carry à l'enseigne Gros Market voit le jour.
En 1972, à Carugate s'est au tour du premier hypermarché italien à l'enseigne Carrefour.
En 1992, le premier discount Lidl rejoint l'Italie.

II :L'évolution du système distributif en Italie

Le système commerciale italien, au cours des dernières trente années, a affronté de profonds processus de transformation. Dans les années 80',avec la Grèce et l'Espagne, l'Italie était l'un des pays à forte densité de petits magasins: on pense que la production était d'un pour soixante habitants.
Cependant, au cours des années 90', suite à une forte période se récession économique, on assiste à une forte baisse des commerces traditionnels: entre l'année 92' et 93' le Ministère de l'Industrie et du Commerce déclare une réduction de 8%des exercices commerciales traditionnels.

III :Le Sud de l'Italie V.S le Nord de l'Italie.

Les différentes recherches des supermarchés et hypermarchés présentent dans l'Italie, prouvent que le Nord de l'Italie se révèle comme l'ère du Pays où la Grande Distribution a réussi à mieux s'insérer dans le territoire, tandis que l'on peut constater la faiblesse structurelle des canaux dedistribution dans le Sud de l'Italie.
En réalité, la stratégie compétitive sur les marché n'a pas entamé le processus d'internationalisation, et en particulier dans le Sud de l'Italie.
Dans le Centre et le Nord, ce phénomène est moins accentué grâce à une plus grande concentration de grandes superficies et le changement conséquent qui est en train de se produire également dans les petits magasins, nes'éffectu pas dans le Sud de l'Italie.
La présence des hypermarchés et superficies permettent de déterminer les typologies du canal distributif que les familles privilégient au cours de ces dernières années. Ainsi, on peut constater qu'en Italie, les familles ont une tendance préférentiel vers les supermarchés et hypermarchés.
L'attention des consommateurs au facteur prix a déterminé l'augmentationdes Discount et des Superettes. En réalité, seulement au cours de ces dix dernières années, ces points de ventes ont connu, en Italie, une augmentation d'environ 27%, notamment des discounts.

Cependant, il est important de souligne que la Grande Distribution Organisatrice est en expansion.
En effet, la dotation infra-structurel des supermarchés et hypermarchés augmente considérablement danstout le Pays et le Sud expose d'importants signaux d'augmentation dans ces dernière années.

En conclusion, on peut avancer, que la Grande Distribution Organisatrice en Italie est en situation d'évolution, malgré la forte présence de la vente au détail concentré surtout dans le Sud de l'Italie.
Pour augmenter les forme de distribution moderne du Sud, il faut tenir compte des tendances...
tracking img