Le commerce equitable

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2697 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
1) Le commerce équitable
Introduction

En raison de l'inéquité des échanges nord/sud que l'on a pu mettre en exergue précédemment et de leur augmentation dû à la mondialisation, à partir des années 1980 se met en progressivement en place un nouveau type d'échange entre le Nord et le Sud: le commerce équitable. De part se dénomination d'équitable, le commerce équitable pose comme postulat quele commerce actuel serait inequitable. Ce système garantit un prix plancher: un prix juste au producteur du sud afin de proteger son niveau de vie d'une eventuelle chute des cours. Autrement dit, le commerce équitable doit garantir aux producteurs les plus défavorisé un niveau de vie décent notamment grâce à l'établissement d'un prix juste et stable.
a) Un commerce traditionnel inéquitable
-Uneexternalité négative de l'économie

Tout d'abord, on constate que l'économie des pays producteurs du Sud depend de facteurs extérieurs. C'est ce que l'on nomme l'externalité négative. Ces facteurs extérieurs peuvent etre de plusieurs sortes. On peut citer à titre d'exemple l'externalité qu'engendre la pollution sur les productions agricoles mais encore la fixation et la variation des prix dumarchés qui se base sur le rapport entre l'offre et la demande. En effet, la liberalisation du marché du café à la fin des années 1980 et l'entrée sur le marché du Vietnam a fait s'effondrer les prix du café.

Tendances et variabilité des cours mondiaux du café (moyennes annuelles)

De ce fait, les petits producteurs en sont les premieres victimes puisqu'il subissent de plein fouet cesvariations. En effet, suivant le modèle économique capitaliste , lorsque l'offre augmente les prix baisse. A l'inverse, lorsque la demande augmente les prix baisse. Et en voyant une baisse du prix du marché, les petits producteurs ont tendance à produire plus afin de s'assurer des rentes décentes. Toutefois, on constate que c'est l'effet contraire qui se produit. En effet, comme vu précédemment, l'offreaugmente et les prix baissent d'autant plus.

Tendances des productions et consommations de café

En outre, bien souvent les prix internationaux ne couvrent même pas leurs coûts de productions. Les prix étant soumis à la demande du Nord, le Sud se retrouve impuissant face à ces dévaluations tarifaire.
-Externalité négative environnementale

Ensuite, on constate également que l'économie n'estpas seule à subir des externalités négatives. En effet, l'environnement de ces pays du sud se voit également touché par ce commerce inéquitable. Face à ce commerce totalement dominé par la demande des pays du Nord, les producteurs ne pouvant plus vivre de leur culture se tournent vers la culture d'autre productions plus polluante. C'est le cas des producteurs de café qui se tournent vers la culturede la coca. La culture de cette dernière rapporte certes 4 fois plus mais est également beaucoup plus polluant et pose de plus le problèmes de la drogue qui déplaît fortement au nord (exemple de l'ingérence américaine pour la destruction des cultures de coca en Bolivie). Nous pouvons aussi citer le cas de l'Indonésie où la déforestation y est la plus importante du monde avec 1,8 millions ha/andétruit ( soit 2% de déforestation). En effet la culture du palmier à huile est passée en 15 ans de 500 000 ha à 2 634 000 ha et plus dont 2/3 sont des plantations industrielles. Elle a remplacé la culture de l'hévéa en raison de l'énorme demande des pays industrialisés(La demande au niveau de l’huile de palme a augmenté de 8,7% par an depuis 1995).Cette production massive très rémunératrice pour lepays engendre cependant cette deforestation très inquiétante.

-Une imperfection du système

On peut tout à fait affirmer légitimement que le commerce mondial actuel est inéquitable. En effet, le marché est très éloigné des concurrences pures et parfaites. Il y a un caractère très monopolistique de certaines productions. En effet, pour citer l'exemple du café, 4 multinationales se partagent...
tracking img