Le concile du vatican

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2507 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LE CONCILE VATICAN II EST-IL INFAILLIBLE ?
[pic]

Dès qu'il comprit que la minorité progressiste et moderniste imposerait sa loi dans l'aula conciliaire, l'Abbé de Nantes étudia avec soin dans quelle mesure un membre de l'Église enseignée avait le droit de s'opposer aux décrets du Concile et il exposa sa réponse dans la Lettre à mes Amis n° 212, du 15 septembre 1965, à la veille de laquatrième session. Reprenons le principal de son argumentation appuyée sur l'enseignement d'un théologien suisse de renom, le Père Journet, auteur de L'Église du Verbe incarné. C'était un ami personnel du Pape Paul VI qui le fera cardinal, on voit donc que l'Abbé de Nantes n'est pas partisan dans le choix de ses références ; c'est la compétence qui seule compte en ces matières aussi graves.

LE CONCILEVATICAN II JOUISSAIT DE L'AUTORITÉ SUPRÊME SUR L'ÉGLISE

L'Abbé de Nantes reconnaît sans ambages que le Concile Vatican II avait la possibilité de délivrer un enseignement infaillible qui se serait imposé à l'ensemble des fidèles.

Même si l'étude détaillée des Acta synodalia nous révèle aujourd'hui une multitude d'irrégularités dans le déroulement des sessions et la promulgation desactes, il n'en demeure pas moins vrai que par la régularité de sa convocation et par la présence de l'ensemble de l'épiscopat autour du Souverain Pontife, le Concile Vatican II jouissait juridiquement de la pleine capacité de promulguer des actes infaillibles. L'Abbé de Nantes l'affirme : Le Concile jouit du pouvoir suprême sur l'Église universelle. (...) Étant entendu que le Concile est constitué parle Souverain Pontife qui en est la Tête et le Chef, et par les Évêques réunis par Lui et sous son Autorité en Collège souverain, nous savons qu'il n'existe aucune autre instance sur terre ni dans les cieux, à laquelle puisse être interjeté appel de ses décisions. Juge de tout et de tous, il ne peut être jugé en rien ni par personne.

C'est une citation de l'Abbé de Nantes ? Oui ! Mais alorscomment peut-il s'opposer à ce même Concile depuis sa clôture, et même avant ?

LE CONCILE VATICAN II N'A PAS VOULU EXERCER SON AUTORITÉ INFAILLIBLE

Tout simplement parce qu'une chose est d'avoir la capacité d'exercer un pouvoir, et une autre est de s'en servir ! La démonstration juridique de la capacité du Concile à être infaillible ne suffit pas pour décerner la note infaillible à sesActes ; elle doit être complétée par une étude historique.

Il faut que les Pères usent délibérément de leur sacro-saint pouvoir selon toutes les conditions de son exercice légitime. (...) Puisque l'assistance divine n'est pas – comme des millions de fidèles l'ont mal comprise – universelle, constante, irrésistible ni inconditionnelle, dans le Concile comme dans le Souverain Pontife, il imported'abord de préciser si ces autorités humaines et faillibles ont voulu ou non, ou dans quelle mesure, engager dans leurs enseignements et leurs décisions l'Autorité infaillible de Dieu.

Or, force est de constater que le Concile a renoncé à l'exercice de son pouvoir !C'est Jean XXIII qui l'a voulu ainsi. Cette surprenante décision, sans doute obscurément préparée et inspirée au SouverainPontife, a été imposée à l'assemblée conciliaire, le 11 octobre 1962, dans son discours d'ouverture. Les Pères y apprirent qu'ils ne devraient pas y faire œuvre dogmatique, définir des vérités divines ni dénoncer les erreurs de ce temps, et surtout ne condamner personne. Or, ce sont précisément les caractéristiques nécessaires pour qu'il y ait acte infaillible du magistère extraordinaire. Cettedécision de Jean XXIII a été confirmée par son successeur, le Pape Paul VI, dans son discours d'ouverture de la seconde session.

Paul VI fit plus, il ordonna d'annexer à Lumen Gentium une déclaration dont il avait déjà ordonné la lecture dans l'aula conciliaire par Mgr Felici, secrétaire du Concile. Elle est claire comme de l'eau de roche, elle se trouve dans toutes les éditions des Actes du...
tracking img