Le conflit

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 24 (5783 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Travail sur le conflit

(Partie II)

[pic]

Le conflit

La médiation travaille à la restauration du lien et de la communication entre deux personnes ou groupes de personnes en conflit.
La première chose est peut être de s’accorder sur certains points.

Quelques définitions :

Différend : situation plus ou moins durable d’opposition d’intérêts entre deux (ensemble de)personnes, sans qu’elle se traduise nécessairement par un affrontement direct.

Dispute : expression verbale d’un désaccord portant sur un sujet (comportement) ou sur un objet (bien matériel ou monétaire).

Conflit : affrontement durable qui se traduit par une succession de comportements d’hostilité mutuelle, pouvant porter sur des objets de disputes variés.

Votre définition :

1) Les étapes duconflit

En même temps que je vous donne les items, essayez de penser à un différend avec quelqu’un (cadre de travail ou personnel) et analysez votre manière de faire. C’est amusant de vérifier la pertinence de cette chronologie.

1) On n’est pas d’accord avec l’autre mais on ne dit rien.
2) On recherche des informations autour de soi pour se conforter dans l’idée qu’on a raison.
3)On multiplie les enjeux, on en parle autour de soi sans en parler à la personne concernée.
4) Le conflit se déclare. On est dans l’opposition « œil pour œil ».
5) C’est la crise.
6) Phase de descente

Ces différentes phases se sentent assez bien dans le cadre des conflits de voisinage.
En médiation, il ne faut pas forcément accepter les personnes en crise. Il vaut mieux attendre oules prendre séparément. Il arrive parfois que le seul fait de prendre rendez vous produise quelque chose comme quand on appelle le médecin.

2) Les différents types de conflit (Grille de lecture d’Ardoino)

Jacques Ardoino, psychosociologue

Premier niveau : L’individuel
Il n’influence que la personne avec elle-même en principe (c’est entre moi et moi), mais cela influence aussi les autres(de par son humeur par exemple). On éclaire le comportement de la personne par ses caractéristiques individuelles, ses désirs mis en relation avec son profil et son histoire propre.

Deuxième niveau : Le relationnel
Le conflit porte sur les relations interpersonnelles. Elles sont souvent liées à un problème de communication. L’émotion augmente et les personnes ont toujours une perception trèsdifférente du même évènement. La personne est vue au travers de ses interactions avec d’autres individus.

Troisième niveau : Le groupal
Il concerne les conflits intergroupes ou intragroupe. Ils naissent quand on n’a pas, tous, les mêmes informations ou que les normes du groupe ne sont pas respectées. On considère que certains phénomènes collectifs se passant au sein du groupe ont descaractéristiques propres, et dépassent le jeu des relations interpersonnelles entre les individus présents.

Quatrième niveau : L’organisationnel
Le conflit se déroule dans les organisations sans l’influence des personnes.
Les relations ne sont plus envisagées dans leur dimension interpersonnelle, ni lues par rapport à des phénomènes de groupe mais elles sont regardées comme des relations de pouvoir,d’échange, de conflit, de négociation où chacun cherche un certain rôle tout en essayant d’y trouver son intérêt.

Cinquième niveau : l’institutionnel
Sixième niveau : L’historicité et les rapports de classe

Je ne vais pas investiguer ces deux derniers niveaux. Le cours de sociologie est plus adéquat pour le faire. Il arrive que dans certains types de médiation (en entreprise, à l’école, enhôpital…) l’organisationnel et l’institutionnel soient à prendre en considération.
Le groupal et le relationnel sont les deux niveaux qui nous intéressent en premier chef dans la plupart des médiations familiales, sachant que souvent, le niveau individuel est à investiguer pour percevoir les causes premières du conflit, « qu’est ce qui a fait » que les personnes ne soient pas ou plus parvenues à...
tracking img