Le congrès de berlin et l'impérialisme européen en afrique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1806 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le congrès de Berlin et l'impérialisme européen en Afrique (1885)

Le chancelier allemand Bismarck arrive au pouvoir des 1871 dans une Allemagne considérée comme une des plus grandes puissances européennes. Il y régnait un climat politique stable et plutôt neutre, caractérisé par une politique étrangère de préservation de la paix en Europe. L’objectif principal de l’Allemagne était de maintenirune Europe stable en étouffant d’éventuels sursauts nationalistes ou révolutionnaires mais aussi de constituer un réseau d’alliance solide au profit de ses propres intérêts. C’est avec Bismarck que ce dernier point se concrétisera. En effet, l’objectif premier de Bismarck était d’éviter un système d’alliance et de coalition contre l’Allemagne, le tout en détournant l’attention des principalespuissances des territoires européens au profit de leurs conquêtes coloniales. C’est la dictée de Kissinger qui mettra en place ce système. De là, découlera la conférence de Berlin sur le partage des territoires africains. Nous allons alors voir les principales causes et effets de sa politique.
Bismarck va dans un premier se consacrer à maintenir la paix en Europe en créant des systèmes d’alliancesentre les puissances (comme l’alliance des trois empereurs) lui permettant d’atteindre son objectif de stabiliser la situation politique en Europe. Il s’est également attelé à isoler la France du système diplomatique européen, ce dernier pays menaçant de se mesurer de nouveau à l’Allemagne suite à la perte de l’Alsace Lorraine. Sa politique ambitieuse de maintien de la paix en Europe futcouronnée par le « Kissinger Diktat » qui eut lieu en 1871. Ce dernier va permettre à Bismarck d’assoir l’hégémonie allemande en Europe, par la mise en place de plusieurs coalitions et alliances défensives au profit de l’Allemagne, en prenant bien soin d’écarter la France. Parmi les alliances les plus connu il y eut l’entente des trois Empereurs (russe, austro-hongrois et allemand) qui stipule unesolidarité réciproque entre ces trois puissances en cas de guerre avec la France. Il y eut également la Triplice associant cette fois ci l’Italie, qui considérait la France comme une menace de plus en plus importante sur le plan coloniale notamment, l’Autriche-Hongrie et l’Allemagne. Bismarck réussi même à inclure indirectement la Grande-Bretagne dans la Triplice en la faisant conclure un accord dedéfense réciproque avec l’Italie en cas de litiges coloniaux avec la France. Ceci souligne bien les talents diplomatiques et manipulateurs de Bismarck qui réussit à isoler la France des autres puissances européennes à son profit. Il réussit donc à se construire une vraie toile de sécurité contre d’éventuelles attaques françaises. L’Europe est sous sa coupe. Pour continuer à maintenir le concerteuropéen, il incite les puissances européennes à s’investir d’avantage dans leurs colonies. En effet, l’Allemagne n’a aucune ambition coloniale, comme le site Bismarck : « Tant que je serai chancelier du Reich, ne nous mènerons aucunes politiques coloniales ».1 Au demeurant, elle ne dispose que de petits territoires coloniaux, ne suscitant que peu d’intérêt. Elle va donc être bien placer pour jouer lerôle d’arbitre entre les grandes puissances coloniales dans les principales zones colonisées. Pour cela, son principal rôle sera d’entretenir les animosités coloniales en Afrique (entre la France, l’Italie et la Grande-Bretagne) mais aussi en Asie (entre la Russie et la Grande-Bretagne), lui permettant ainsi d’assoir son rôle d’arbitre et d’exporter les conflits territoriaux hors de la zoneeuropéenne. Le principal continent colonisé suscitant l’attention de Bismarck sera l’Afrique. En effet, ce continent était à plus de 80% sous autorité de communautés indigènes, aucunes règles de partages ou de délimitations territoriales entre les colonies n’étaient établies, prédisant de futurs conflits entre les différentes puissances européennes. C’est la conférence de Berlin qui mettra en place...
tracking img