Le conseil de securite

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1274 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La fin de la guerre froide a indéniablement donne au conseil de sécurité une place et un rôle que l’affrontement Est-Ouest ne lui avait pas permis de jouer autant que l’avaient voulu les fondateurs des nations unies. La multiplication des affaires dont il traite et des opérations de paix qu’il a mandatées depuis plus de dix ans en témoigne aisément. Peut-on dire pour autant qu’il s’acquitteconvenablement de la responsabilité principale du maintien de la paix et de la sécurité internationale que lui confie la charte des nations unies ?
Le conseil de sécurité est le lieu ou se confrontent et se tentent de s’harmoniser des conceptions et des intérêts divergentes.
Comme l’a reconnu un jour le représentant d’un membre non permanent : « les décisions du conseil st le résultat d’un mélangede principes et de considérations de géopolitique. »
Realpolitik : « la politique étrangère fondée sur le calcul des forces et les intérêts nationaux. »
Les membres permanents ont une influence décisive sur l’ordre du jour du conseil et sur la façon dont celui-ci en traite.
Le conseil de sécurité n’est en outre pas un organe omniprésent et omnipotent(dont l’autorité est absolue). Avoir laresponsabilite principale du maintien de la paix et de la securite internationale ne signifie pas qu’il en a la charge exclusive. Son degre d’intervention dans les crises et conflits depend des strategies de grandes puissances ki peuvent souhaiter utiliser le CS comme vecteur de leur influence ou au contraire limiter son action.
Les avantages des membres permanents :
La continuite : presents auconseil depuis sa creation en 1945, les membres permanents ont la mémoire instituionnelle non seulement de la procedure mais aussi de toutes les affaires traitees par le CD alors ke les membres non permanents doivent tout d’un coup s’initier a des questions avec lesquelles ils ne sont guere familier.
L’acces a l’information : avec quelques puissances regionales et certains etats occidentaux, lescinq membres permanents ont un reseau diplomatique present dans le monde entier qui leur permet d’etre directement informes des crises et conflits dont traite le conseil de securite. La majorite des membres non permanents doivent la plupart du temps, ne se fonder que sur les exposes et rapports presentes par le secretariat des nations unies ainsi que sur des informations publiques disponibles surinternet ou dans les medias .
La capacite d’influence : les 5 membres permanents disposent a la difference de la plupart des membres non permanents d’une representation diplomatique dans quasiment tous les pays dont traite le conseil ainsi que dans ceux qui deviennent tour a tour membres non permanents. Ils peuvent ainsi faire des demarchers aupres des autorites locales a tout moment et auniveau approprie.
Le droit de veto : il confere a chaque membre permanent le privilege par lekel le conseil de secuirte ne peut en faire s’il y resolument oppose. Meme si la recherche du consensus est devenue le mode habituel de fonctionnement du conseil, le consensus entre les 5 membres permanents ou au moins l’obtention d’un nihil obstat (Nihil obstat (rien ne s'y oppose) est une approbationofficielle donnée par un censeur (le censor librorum) délégué de l'Église catholique romaine pour éditer un travail traitant de la foi, de la morale, de la liturgie, un livre de prière ou encore traitant des Saintes Écritures, l'auteur étant généralement un membre du clergé ou d'un ordre religieux. La mention signifie ainsi que la publication est exempte d'erreur doctrinale et n'est pas contraire à lamorale catholique) est le prealable a toute decision. La portée de ce privilège doit toutefois être relativisée. En pratique, dans maintes affaires, l’usage ou même la simple menace d’usage du veto n’entre pas en ligne du compte. Toutefois, il demeure toujours des affaires ou le veto ou sa menace garde sa pertinence.
Les opérations de maintien de la paix connaissent une genèse plus complexe des...
tracking img