Le conte philosophique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2408 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Qu’est-ce qu’un conte philosophique ?
Un conte philosophique est une histoire fictive, produite par l’auteur dans le but de peindre une critique de la société et du pouvoir, le plus souvent fustigée dans toutes ses dimensions (mœurs de vie mondaine/rurale, pouvoir politique, arts, intolérance religieuse). Ce texte est rédigé en s'inspirant de la structure d'un conte, dans le but de se soustraireà la censure, tout en restant compréhensible. En effet, sous le voile de la fiction se profile la plume acérée de l'auteur, constituant l'essence même de la pensée de ce dernier. Pour s'adresser à un lectorat mondain et influent, il est nécessaire de piquer sa curiosité pour lui ouvrir les yeux sur les réalités sociales ou culturelles qu'il ne sait ou ne veut pas discerner.
I) La structuredu conte :
Le conte suit une structure assez simplifiée, car il est à la base destiné aux enfants.
• Son but est de divertir, faire rêver, inviter au voyage et travailler l’imagination
• Pour qu’il soit plus facile d’accès aux enfants, on utilise un niveau de langue courant et des mots simples à comprendre
• Il suit la structure du schéma narratif : situation initiale, élémentperturbateur, péripéties, élément de résolution et situation finale
• Il y a souvent des éléments merveilleux (dragon, épée magique, fée …)
• Au début du conte, il y a souvent une phrase de présentation typique des contes pour enfants : « il était une fois, jadis, il y a très longtemps … »
• Le cadre spatio-temporel :
- Les lieux : ne sont pas souvent précisés, se situent dansdes pays exotique (ex : en orient pour « Les milles et une nuit ») ou encore dans des lieux imaginaires. Le thème de « l‘ailleurs » est propice aux aventures du héros et fait rêver car il ne fait pas parti du cadre direct du lecteur européen. On retrouve aussi des éléments tels que les châteaux ou palais qui se rapportent en général au conte et au statut social des personnages habituels du conte.- Le temps : le temps est rarement précisé car il doit rapporter à une époque « lointaine » ou imaginaire. Cela contribue au mystère, au merveilleux véhiculé par les contes et non à une période précise du temps.
• Les personnages :
- en général il y a peu de personnages dans un conte, et ils sont fortement caractérisés, c'est-à-dire que chaque personnage a un rôle et uncaractère défini qui ne varie pas (ex : les méchants sont très méchants ayant tous les défauts de la Terre et les gentils ont toujours toutes les qualités morales et physiques). Ce qui n’est pas possible dans la réalité.
- On retrouve souvent des personnages typiques des contes : la royauté (roi, reine, princesse, prince), la noblesse (comte, baron, duc, chevalier…) et des personnes du peuple(paysans, mendiants, forgeron …)

II) Le conte philosophique :
Un conte philosophique est un court récit qui a la forme d'un conte (court, imagé) mais une porté philosophique (sous une apparente simplicité et naïveté fait réfléchir sur des thèmes graves).
Le conte philosophique

o Définition : Le conte philosophique est un conte divertissant, qui comporte une histoire brève et uneaccumulation de péripéties et parfois de merveilleux. Une vérité se cache derrière le récit, et sous une apparence légère, le conteur aborde les sujets les plus ardus. Le conte philosophique veut apprendre et faire réfléchir, et se définit par une volonté didactique.

o Explication : Le conte philosophique, inauguré par Voltaire au XVIII° siècle, est un récit souvent proche, dans sa structure, duconte traditionnel : un héros, une quête, des obstacles, des éléments merveilleux ou exotiques. Mais c’est un fonctionnement allégorique qui permet une argumentation indirecte. Le personnage sert souvent de « masque » au philosophe.
Ainsi le conte philosophique, tout en suscitant le plaisir du récit, l'utilise pour éveiller la réflexion critique du lecteur sur des thèmes philosophiques : la...
tracking img