Le controle de gestion et ses outils : presentation et definition

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1783 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
CHAPITRE 1 : LE CONTROLE DE GESTION ET SES OUTILS : PRESENTATION ET DEFINITION
SECTION 1 : EVOLUTIONS ET DEFINITION DU CONTROLE DE GESTION
I- LES TRANSFORMATIONS DU CONTROLE DE GESTION
L’antériorité du contrôle de gestion reste contestable et de nombreuses polémiques existent quant à cette pratique dans un pays par rapport à un autre.
Notons cependant que le contrôle de gestion subit depuisquelques années des mutations importantes. Ces évolutions modifient le positionnement de cette pratique dans les entreprises et dans le monde académique.
Un grand nombre d’évolutions et de progrès ont permis au contrôle de gestion de s’enrichir et de devenir une fonction stratégique.
Le contrôleur de gestion s’occupe d’avantage de systèmes d’informations, de création de valeur et contribue ainsià maîtriser la turbulence de l’environnement de l’entreprise. Il déborde ainsi de plus en plus de ses missions traditionnelles à savoir aider les responsables à améliorer leur gestion en leur fournissant les outils nécessaires et l’information utile.
Pour bien comprendre l’évolution du contrôle de gestion, il s’avère nécessaire sinon pertinent d’analyser dans une première partie les divergencesquant à sa genèse et dans une seconde partie, son évolution d’abord par rapport à sa fonction même, ensuite par rapport à ses outils et enfin par rapport au management.

A- Une apparition contestée
En effet, certains auteurs soutiennent que le contrôle de gestion a d’abord vu le jour avant la deuxième guerre mondiale dans l’armée américaine sous forme de stratégie adoptée dans le cadre desconquêtes, ensuite après la seconde guerre mondiale s’est exportée vers les entreprises françaises qui au départ l’utilisaient sous le nom de contrôle financier.

1- Dans les entreprises

L’apparition du contrôle de gestion, par la plupart des auteurs [Bouquin 1994, Johnson & Kaplan 1984, Chandler 1977] au modèle de Sloan-Brown.
Cette conception d’un management décentralisé et délégataireaurait vu le jour au sein du groupe Du Pont, qui à l’époque contrôlait la General Motors, qui elle-même était déjà un conglomérat de diverses marques. Donaldson Brown et son adjoint Albert BRADLEY, embauché en 1919, vont implanter dans l’entreprise dirigée par Alfred SLOAN des méthodes de contrôle financier jusqu’alors inconnues dans l’industrie automobile.
Si cette paternité du Du Pont model estgénéralement reconnue, les interprétations historiques du contrôle de gestion divergent.
Suite à la déprime du marché en 1920 à l’origine de leurs problèmes de trésorerie le groupe Dupont va prendre certaines mesures en vue de généraliser une logique d’encadrement des engagements des dirigeants de filiales. Ces mesures vont concernées notamment les coûts.
A ce propos, l’équipe va effectuer unarbitrage entre les coûts complets et le direct costing. L’idée était de calculer des coûts complets intégrant les frais indirects, tout en demeurant insensibles à des variations de volume liées soit à la saisonnalité, soit à la conjoncture. Ces coûts standards étaient fixés à partir des frais directs de matières premières et consommables et de main d’œuvre, ainsi que d’une quote-part de fraisgénéraux imputée sur la base d’un standard volume correspondant à un niveau d’activité normal.
Cette imputation rationnelle des charges fixes se double d’une systématisation (à partir de 1925) du contrôle budgétaire, avec une analyse des écarts entre le standard et le réalisé.
Le contrôler, responsable de la comptabilité, présent bien avant l’invention du contrôle de gestion (Bouquin, 2005), fût unfacteur d’enracinement du modèle de contrôle financier.
La tradition française semble différente : absence de corps social de contrôleurs voire même de contrôleur de gestion (alors 1919 voit leurs organisations se fonder aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne, au Canada).
Le contrôleur de gestion à la française, responsable fonctionnel (staff) à la différence du controller, s’est parois construit...
tracking img