Le coq

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3526 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Coq……

J'ai choisi de "parler" du Coq, ou, plutôt, de le "faire parler"……

Du noir au rouge…..

"C'est la nuit qu'il est beau de croire à la lumière", fait dire Edmond Rostand à Chantecler dans la pièce qui porte son nom (Acte II, Scène III).Si cette citation, dans sa concision et sa simplicité ,s'est vite imposée à moi comme une sorte d'exergue à mon propos, c'est qu'elle m'est apparuecomme mimant au plus juste le mouvement même qui fut le mien dans le cabinet de réflexion : du noir au rouge de la crête et des plumes de l'oiseau ("coq", dans une racine celtique "kog",signifie d'ailleurs rouge),de la crypte qu'évoque incontournablement le cabinet au clocher qui en est comme le retournement ,de l'enfermement et de l'écrasement que j'éprouvais à l'impression de respirer ,voire detrouver le salut, en levant les yeux sur le mur en face en haut à gauche ,là où se dressait l'oiseau de feu.
Comment ,sans paraître excessive ,rendre compte maladroitement par des mots de la force de l'émotion qui me saisit lorsque ,la porte refermée derrière moi, me vint immédiatement à l'esprit, s'imposa à moi, m'habita totalement, psychiquement et corporellement, la pensée qu'à ce momentprécis j'étais dans la place même qu'avaient occupée avant moi et en leur temps des proches par le sang et/ou par le cœur, tous disparus dans les cinq dernières années pour rejoindre l'Orient Eternel?"C'était donc cela ,c'était donc là, j'y étais, j'en étais, j'étais comme eux, j'étais eux, j'étais ce qu'ils avaient été". Dans un état à mi-chemin du rêve et de la réalité ,où le trouble de penser seconjoignait à la découverte d'une mise en scène d'objets bien propres à me faire sentir qu'ils n'attendaient que moi pour m'y intéresser, j'allais donc de l'oppression à l'angoisse et de l'angoisse à l'oppression…C'est que tous les messages envoyés par les symboles qui m'entouraient ne faisaient évidemment, au fur et à mesure que je les découvrais – bien que connaissant la plupart d'entre euxintellectuellement, à l'exception du Coq (!)-,que redoubler encore un peu plus ma frayeur. Le sablier, la bougie qui se consume, la faux, le squelette, la solitude, l'obscurité, le silence ,l'immobilité : autant d'objets ou d'états qui, en première approximation à tout le moins ,par leur lien avec la mort ou le temps qui s'écoule inexorablement, n'étaient pas vraiment faits pour m'apaiser et me rassurer.Mort à l'intérieur de moi par les personnages évoqués, mort à l'extérieur de moi par les symboles interprétés : j'étais cernée! Il me fallait fuir, sortir, m'en sortir…"M'en sortir par le haut" fut la pensée qui me traversa, comme un flash inconscient que je ne saurais expliquer.
Faut-il y voir là une sorte de processus homéopathique, la stimulation de ma propre peur devenant son traitementmême? Le fait est qu'à l'acmé du malaise et de mon inconfort -traduire : le moment de réalisation, au sens fort du terme, que puisque "eux avant, c'était moi aujourd'hui", alors "eux aujourd'hui, c'était nécessairement moi demain"- la "vérité brutale, privée du voile des illusions" (O. Wirth ),loin de me déstructurer, me fit au contraire retrouver calme et sérénité, doublés du sentiment que tout était"dans l'ordre". Sans doute est-ce cette tranquillité regagnée qui, me permettant de lever les yeux vers le Coq, me fit réaliser que jusqu'alors mon champ de vision l'avait complètement exclu, à la façon d'un scotome. C'est pourquoi j'ai choisi de m'y intéresser, et parce que dans le cabinet de réflexion, il fut synchrone de ma sortie de la nuit tout en y étant déjà présent (le coq ne chante-t-ilpas dans le noir avant même d'apercevoir les premières couleurs de l'aube?) et parce que son statut d'exception de relativement plus inconnu pour moi que d'autres symboles a stimulé ma curiosité: la bonne…Je devais bien cela à ce gallinacé peint sur un mur, qui me fit l'impression de m'en sortir par le haut…

Singularité et paradoxes…
Il y a plus encore. Saisissant est de réaliser l'exact...
tracking img