Le coran

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4899 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
|LA PERFECTION LITTERAIRE DU CORAN |[|

| |COMMENTAIRES SUR LE CORAN PAR DIFFERENTS SAVANTS |p|
| |Certains commentaires surl'excellence littéraire et l'inimitabilité du Coran |i|
| |[pic]...Les Mecquois exigeaient toujours de lui un miracle, et avec une assurance et une confiance remarquables, Mohammad |c|
| |(psl) en appela au Coran lui-même, comme preuve suprême desa mission. Comme tous les Arabes, ils possédaient la |]|
| |connaissance du langage et de la rhétorique. S'il était l'auteur du Coran, alors ils pouvaient rivaliser avec lui. | |
| |Laisse-les produire dix versets semblables à ceux du Coran. S'ils n'y parviennent pas (et ilest évident qu'ils n'y | |
| |parviendraient pas), alors laisse-les accepter le Coran comme un miracle d'une évidence exceptionnelle.259 (Le très célèbre | |
| |arabisant Hamilton Gibb de l'Université d'Oxford)| |
| |[pic]En tant que monument littéraire le Coran parle de lui-même, une production unique dans la littérature arabe, qui n'a | |
| |pas de précurseur ni de successeur dans son propre idiome. Les musulmans de tous âges s'accordent pour proclamer son | |
||inimitabilité pas seulement par rapport à son contenu mais aussi par rapport à son style.260 (Hamilton Gibb de l'Université | |
| |d'Oxford) | |
||[pic]L'influence du Coran sur le développement littéraire de la langue arabe a été incommensurable, et s'exerça dans de | |
| |nombreux domaines. Ses idées, son langage, ses rimes se propagèrent à travers toutes les oeuvres subséquentes et ce dans une| |
| |mesure plus ou moins grande. Sescaractéristiques linguistiques n'ont jamais pu être imitées, que ce soit par la prose des | |
| |instances du siècle suivant ou dans les textes en proses qui furent écrits ultérieurement. Mais c'était au moins | |
| |partiellement grâce à la flexibilité transmise par le Coran àl'arabe littéraire idiomatique, que ce dernier put se | |
| |développer si rapidement et s'ajuster aux nouveaux besoins du gouvernement impérial et à une société en plein essor.261 | |
| |(Hamilton Gibb)| |
| |[pic]Chaque fois qu'on lui demandait un miracle, prouvant l'authenticité de sa mission, le Prophète Mohammad (pbsl) leur | |
| |mentionnait la composition du Coran et son excellence comme preuve de son origine divine. Et en réalité, même pour les | |
|...
tracking img