Le cout d'un investissement

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (588 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche 3 - Coût d’investissement

Fiche 3.1. Contenu du coût d'investissement
Le coût d’investissement est normalement évalué en monnaie constante d’une date de référence. Il englobe l’ensemble desdépenses engagées avant la mise en service et après l’arrêt définitif de l’unité : les coûts de base, les intérêts intercalaires et le coût de démantèlement. Coûts de base comprenant : coûts directsde construction : génie civil, équipements nucléaires et conventionnels, montage, essais et mise en service (75 à 80 %), coûts indirects : terrain, frais administratifs, frais de Maître d’œuvre, fraisde préexploitation, et aléas divers (20 à 25 % des coûts de base).

Les coûts de construction dépendent des paramètres techniques (puissance, technologie, nombre d’unités, conditions du site …) etdes limites de fourniture (raccordement au réseau, pièces de rechange …). Les coûts spécifiques exprimés en coût par kWe installé, sont pour le nucléaire largement influencés par trois facteurs : -l’effet de taille : économie d’échelle se traduisant par exemple pour des REP par des réductions de l’ordre de 20 % en passant de 600 à 1 000 MWe, et de l’ordre de 20 % en passant de 1 000 à 1 500 MWe, -l’effet de série : standardisation des équipements conduisant à des réductions de coûts et délais, - l’effet de duplication sur un même site pouvant entraîner des réductions de 12 à 15 % pour unepaire, et de 15 à 20 % pour deux paires construites dans des délais appropriés. Intérêts intercalaires : Leur montant est fonction de deux paramètres : - le taux d’actualisation qui a un impact important,- l’échéancier des dépenses de construction, la durée de construction étant de : . 5 à 7 ans pour le nucléaire, . 4 à 5 ans pour le charbon, . 2,5 à 3 ans pour le gaz. De ce fait, les intérêtsintercalaires sont plus élevés pour le nucléaire, et plus faibles pour le charbon et, surtout, pour le gaz, respectivement de l’ordre de 25 %, 15 % et 10 % avec un taux d’actualisation de 8 %.

Coûts...
tracking img