Le crapaud

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (459 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La Légende des siècles est un recueil de poèmes de Victor Hugo, conçu comme un immense ensemble destiné à dépeindre l'histoire et l'évolution de l'Humanité.
Écrits par intermittences entre 1855 et1876, tant ses projets sont nombreux en ces années d'exil à Guernesey, les poèmes furent publiés en trois séries : en 1859, en 1877 et en 1883. Portée par un talent poétique estimé comme sans égal oùse résume tout l'art de Hugo, après l'accomplissement des Châtiments et des Contemplations qui lui ont ouvert de nouveaux horizons, la Légende des Siècles est considérée comme la seule véritable épopéefrançaise et, suivant le jugement porté par Baudelaire, comme la seule épopée moderne possible.
Devant lui, en rêve, le poète contemple le mur des siècles, vague et terrible, sur lequel se dessinentet se mêlent toutes les scènes du passé, du présent et du futur, et où défile la longue procession de l'humanité. Les poèmes sont la peinture de ces scènes éparses et aperçues fugitivement, dans unentremêlement de visions terribles. Hugo n'a recherché ni l'exactitude historique ni encore moins l'exhaustivité. Au contraire, il s'attache plus volontiers à des figures obscures, le plus souventinventées, mais qui incarnent et symbolisent leur âge et leur siècle. Comme il l'annonçait lui-même dans la Préface de la Première Série, « c'est de l'histoire écoutée à la porte de la légende ». Lespoèmes, tantôt lyriques, épiques ou satiriques, forment une suite de l'aventure humaine, cherchant non à résumer mais à illustrer l'histoire du genre humain, à témoigner, au sens originel du terme, de sonlong cheminement des ténèbres vers la lumière.

Le crapaud

IntroductionI) La révélation d'une "sainte énigme" : la pitié est l'unique fondement d'une morale universelleA. Le jeu des antithèseset la revalorisation du négatifB. Le jeu des métaphores illustre de manière concrète la thèse de HugoC. La pitié : valeur morale universelleII) L'âne et le philosopheA. Retour sur les protagonistes...
tracking img