Le crime de l'orient express

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2332 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Analyse littéraire du roman :

Agatha Christie

Depuis le premier regard que j’ai posé sur ce livre j’ai su qu’il était très particulier, qu’il m’entraînerait dans une saga incroyable et qu’il me clouerait au fauteuil près du foyer pendant trois jours interminables. D’abord, la vertu que ce roman avait à mes yeux tenait un peu de son auteur. Agatha Christie, qui n’a jamais été conquispar La mystérieuse affaire des Styles. Qui n’a jamais essayé de trouver l’assassin de Roger Achkroyd, qui n’a guère compatit pour Les dix petits nègres et surtout qui n’a jamais rêvé de monter au bord de L’Orient Express.
Dès que je l’ai vu, je savais qu’il me fallait, qu’il me charmerait et qu’il me ferait découvrir l’univers du crime en général et celui d’Agatha Christie en particulier.Car, et il ne faut pas que je me le cache, j’ai toujours rêvé d’entrer dans le royaume de la reine du crime, et d’en découvrir non seulement les avenues et les boulevards mais aussi les rues et les ruelles.
Alors, je vous prie, de quitter le quai de la gare et de rejoindre vos compartiments, l’Orient Express va bientôt partir.
Vous vous pensé intelligent, rusé et méticuleux. Vous avez confianceen votre sens de l’observation et votre logique ne vous a jamais trahie comme votre instinct d’ailleurs. Bref, vous possédez toutes les qualités d’un détective et vous y croyez tellement que vous en devenez même égocentrique. Et bien, rentrez avec moi dans cette aventure, et vous allez voir comment Agatha vous détournera de la piste d’une façon si subtile que vous allez vous retrouvezcomplètement à coté de la plaque, sans même vous en rendre compte. Tous vos calculs, toutes vos suppositions s’avèreront fausses et l’assassin n’est autre que votre dernier suspect. Vous vous inclinerez devant la reine du polar si modestement que vous dévorerez tous ces livres par pure vengeance.
Agatha Christie, et qui ne connaît pas la duchesse de la mort. Avec cinq cent millions de livres vendusdans le monde, elle est de loin l’auteur de langue anglaise la plus connue et la plus traduite de tous les temps. À vrai dire, la dame du crime ne fût surpassée que par la Bible et Shakespeare, qui selon mon avis, rajoute à son prestige et accroît sa royauté. Faut-il juste rappeler sa pièce théâtrale La souricière qui joue à Londres depuis voilà cinquante ans. Mais quand Agatha Mary Clarissa Millerest née en 1890, jamais elle n’aura imaginé atteindre un aussi haut rang. Dire qu’elle s’est lancée dans l’écriture du roman policier par un simple pari avec sa sœur Madge qui lui assurait qu’elle n’en sera jamais capable. Bien des années plus tard, elle se retrouve en haut du palmarès, ceci grâce notamment au Crime de l’Orient Express, pour n’en citer que celui-ci. C’est au cours d’un de sesvoyages au Moyen Orient que l’idée d’un meurtre au bord de ce train légendaire commença à germer dans son esprit. Tant d’autres œuvres ont bâti sa réputation et c’est en 1978 que la reine du crime éternelle quitta notre monde sur ces mots : je vais rejoindre mon créateur.
L’histoire de ce livre, le crime de l’Orient Express se passe bien sûr dans ce train de marque qui traverse l’Europe d’est enouest. Au bord de ce train, des personnalités de toutes les classes, de toutes les nationalités et de tous les âges sont réunies. Ce qui très étrange à cette période de l’année. Au bord de ce train aussi, il y un voyageur de marque. Le détective belge Hercule Poirot. Tous ces passagers passeront trois jours ensemble, bloqués par les neiges dans les montagnes baltiques. Quand Ratchett (un richeaméricain égocentrique) est assassiné. Poirot passe au peigne tous les passagers et nous livre la solution d’une énigme bien plus passionnante que parfaitement cohérente.
Le crime de l’orient Express fût porté à l’écran en 1974 par le réalisateur britannique

L’intrigue dans le roman Le crime de l’Orient – Express est un élément fort intéressant à analyser. En effet, comme à l’accoutumée Agatha...
tracking img