Le crime et la coutume dans les sociétés primitives

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 136 (33956 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Bronislaw Malinowski (1933)

« Le crime et la coutume dans les sociétés primitives »
Un texte intégral extrait de :

Mœurs et coutumes des Mélanésiens
Traduit de l’Anglais par le Dr S. Jankélévitch, 1933.

Un document produit en version numérique par M. Jean-Marie Tremblay, professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi Courriel: jmt_sociologue@videotron.ca Site web:http://pages.infinit.net/sociojmt Dans le cadre de la collection: "Les classiques des sciences sociales" Site web: http://www.uqac.uquebec.ca/zone30/Classiques_des_sciences_sociales/index.html Une collection développée en collaboration avec la Bibliothèque Paul-Émile-Boulet de l'Université du Québec à Chicoutimi Site web: http://bibliotheque.uqac.uquebec.ca/index.htm

Bronislaw Malinowski (1933), « Le crime et lacoutume dans les sociétés primitives »

2

Cette édition électronique a été réalisée à partir de :

Bronislaw Malinowski (1933),

« Le crime et la coutume dans les sociétés primitives » Un texte intégral extrait de : Mœurs et coutumes des Mélanésiens.

1re traduction française, 1933 : par le Dr S. Jankélévitch. L’ouvrage a été traduit par le Dr S. Jankélévitch et a été publié auxÉditions Payot sous le titre : Mœurs et coutumes des Mélanésiens, 1933.
Polices de caractères utilisée : Pour le texte: Times, 12 points. Pour les citations : Times 10 points. Pour les notes de bas de page : Times, 10 points. Édition électronique réalisée avec le traitement de textes Microsoft Word 2001 pour Macintosh. Mise en page sur papier format LETTRE (US letter), 8.5’’ x 11’’) Édition complétée le24 février 2002 à Chicoutimi, Québec.

Bronislaw Malinowski (1933), « Le crime et la coutume dans les sociétés primitives »

3

Table des matières
I–
LE CRIME ET LA COUTUME DANS LES SOCIÉTÉS PRIMITIVES
Introduction Première partie. I. II. III. IV. V. VI. VII. VIII. IX. X. XI. XII. XIII. La loi et l'ordre dans les sociétés primitives

La soumission automatique a la coutume et leproblème réel L'économie mélanésienne et la théorie du communisme primitif Le caractère impératif des obligations économiques Réciprocité et organisation dualiste Loi, intérêt personnel et ambition sociale Les dispositions législatives dans les actes religieux Lois relatives au mariage Le principe du do ut des joue un rôle dominant dans la vie tribale La réciprocité, base de la structure socialeDéfinition et classification des règles de la coutume Définition anthropologique de la loi Dispositions légales spécifiques Conclusions et anticipations Le crime et le châtiment dans les sociétés primitives

Deuxième partie. I. II. III. IV.

La violation de la loi et le redressement de l'ordre La sorcellerie et le suicide dans leurs rapports avec la légalité Conflits entre divers systèmes de lois Lesfacteurs de cohésion sociale dans une tribu primitive

Bronislaw Malinowski (1933), « Le crime et la coutume dans les sociétés primitives »

4

I

Le crime et la coutume dans les sociétés primitives
Retour à la table des matières

Bronislaw Malinowski (1933), « Le crime et la coutume dans les sociétés primitives »

5

INTRODUCTION

Retour à la table des matières

L'intérêt quela plupart des profanes et un grand nombre de spécialistes portent à l'anthropologie est celui que peuvent susciter des choses sans aucun rapport avec la vie actuelle et réelle. La sauvagerie est toujours considérée comme synonyme d'absurde, de cruel, coutumes excentriques, superstitions fantasques, pratiques révoltantes. Des récits où il est question de licence sexuelle, d'infanticide, de chasseaux têtes, de couvade, de cannibalisme, etc. ont rendu la lecture d'ouvrages d'anthropologie attrayante pour beaucoup de gens et ont suscité chez d'autres un sentiment de curiosité, plutôt que le désir de faire de l'anthropologie l'objet d'une étude sérieuse. Par certains de ses côtés l'anthropologie présente cependant un caractère scientifique incontestable, puisqu'elle s'en tient à des faits...
tracking img