Le critique contemporain a t-il raison quand il affirme que les différences entre un duo maitre-valet sont source de rire ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2082 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La comédie est un genre littéraire, théâtral et cinématographique visant, comme la tragédie, à dénoncer les défauts et les vices de la société. Elle trouve son origine dans la littérature grecque. Elle fonctionne principalement sur le rire et l'humour ce qui en fait donc un divertissement contrairement à la tragédie. Comme pour la tragédie, la comédie classique française pouvait obéir à la règledes trois unités, son respect n'étant pas obligatoire. Cependant, la comédie cherche à désacraliser les situations tristes ou désagréables contrairement à la tragédie qui les amplifie. Elle met en scène des personnages qui appartiennent aux catégories moyennes de la société, et dont les aventures se terminent de manière heureuse. Au XVIIe siècle, Molière invente trois nouveaux genres théâtraux :la basse comédie basée sur le comique de geste (Les Fourberies de Scapin), la comédie basée sur les comiques de geste, de situation et de caractère (L'Avare ou l'École du mensonge), la haute comédie basée sur les comiques de geste, de situation, de caractère, de mot et de mœurs (Le Médecin malgré lui). On distingue également :la comédie grecque antique, la comédie de mœurs : fonde le comique surla satire des mœurs contemporaines, des traits de la société, la comédie de caractère : pièce de théâtre où sont décrits de manière plaisante les mœurs, les défauts et le ridicule des êtres humains, la comédie romantique, la farce : petite pièce de théâtre du XVIe siècle qui est jouée à l'entracte d'une tragédie biblique. Elle est jouée uniquement en improvisation des comédiens et le thèmeprincipal en est le mari trompé ou l'arroseur arrosé la commedia dell'arte : théâtre italien du XVIIe siècle avec un léger scénario, une grosse improvisation des comédiens et un jeu de masques la comédie-ballet, mêlant théâtre et danse baroque la comédie de boulevard : théâtre de pur divertissement. Le boulevard possède aussi un versant sérieux, dont l’ambition est d’agir avec force sur le public, en luiproposant des intrigues cruelles et poignantes le vaudeville : ce genre de comédie légère du XVIIe siècle qui revient à la mode sous la Restauration et triomphe sous la IIIe République, met en scène des situations inextricables dans des intrigues à multiples rebondissements avec imbroglios et quiproquos en série, s'enchaînant dans un rythme effréné qui fait la part belle au burlesque et àl'excentricité, la comédie musicale : théâtre musical chanté. Le critique contemporain a t-il raison quand il affirme que les différences entre un duo maitre-valet sont source de rire ? Pour répondre à ce problème nous allons étudier les oppositions sociales, puis les oppositions intellectuelles et enfin les oppositions de situations des valets et des maîtres dans plusieurs pièces...
Tout d'abord demultiples comédies du 18eme siècle jouent sur le contraste social du maître et du valet afin de provoquer le rire des spectateurs...
En effet l'apparence des personnages est déjà en elle même source d'hilarité, le plus souvent le physique des comédiens choisis par le metteur en scène est en rapport avec leur rôle. Le maître est généralement plus grand que son valet, dans la représentation de l'îledes esclaves que nous avons vu, le valet était de taille et de carrure bien moins imposante, que celles du maître, de plus le metteur en scène a bien choisi le contraste de couleur de peau d'Iphicrate et d'Arlequin. Dans le livre aussi la taille inferieure de l'esclave par rapport au maître est exprimée implicitement "C'est qu'il est trop petit pour mon cher ami, et que le sien est trop grand pourmoi." en parlant de leur habit. Mais le "style vestimentaire" et les accessoires des personnages peuvent aussi faire rire: Arlequin dans la pièce vue était habillé avec un habit ridicule, de plus il avait une bouteille "avec une bouteille de vin qu'il a à sa ceinture" contrairement à Iphicrate qui lui était vêtu correctement avec des habits de "maître" et dans le récit on nous indique qu'il a une...
tracking img