Le culte du corps

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2274 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Culte du Corps
Ados, comment vous manipule t-on ?

· Introduction

On ne peut pas dire que nous manquions d’esprit critique. Nos parents sont les premiers à en faire les frais, eux qui se révèlent des adultes comme les autres, ni lieux, ni moins bien. Mais le monde adulte nous en demande de plus en plus : grandir plus vite, manger plus, maigrir plus, réussir plus en classe, ensport ou en musique, acheter plus, séduire plus, avaler plus d’images ou de vitesse.
Parmi les 5 390 000 adolescents français entre 11 et 18 ans qui avec nous incarnent l’avenir, nous représentons un enjeu de poids et concentrons sur nous toutes les attentions de ce monde adulte. Pour les gens du marketing, nous sommes catalogués « surconsommateurs » et « influençables », c’est dire notreimportance. C’est la grande offensive pour monter à l’assaut de notre génération. A un moment où nous nous sentons plutôt flottants, changeant sans cesse d’envie et d’avis, une subtile artillerie est mise en oeuvre pour nous contrôler, nous canaliser, nous faire adhérer, nous fidéliser. En un mot nous manipuler. A L’adolescence, dans ce moment de rupture qui vous semble durer une éternité, ce quenous détestions avant tout, c’est nous faire avoir. Nous n’avons plus envie d’être assistés, encore moins manœuvrés, nous aspirons à nous assumer seuls le plus vite possible. Mais même si nous ne sommes pas dupes du monde qui nous entoure, il nous manque parfois certaines clés pour comprendre les mécanisme d’attraction, de pouvoir ou d’influence qui agissent autour de nous. Le marketing nous examineà la loupe pour mieux nous cibler. La pub se fait clandestine pour mieux s’imposer.
Ce tour d’horizon très concret souhaite vous aider à décoder les petites et grandes manipulations auxquelles nous pouvons être confrontés. Et nous fournir de nouvelles occasions de faire marcher à plein notre sens critique.

· Pour mieux comprendre le culte du corps

La recherche de la beautése concentre de plus en plus sur les corps au détriment d’autres attributs tels que vêtements et bijoux. Corps toujours plus dénudés dans la photographie d’art et la publicité (Document1), mode du tatouage, boom d’une industrie de l’apparence… Selon la sociologue Waltraud Posch, le mouvement va, depuis quelques décennies, crescendo ; désormais, « le corps fait l’individu » contrairement à Descartes(17ème siècle ) qui affirmer « Je pense donc je suis » . Pour comprendre ce phénomène, la chercheuse a interrogé ceux qui ont recours aux techniques d’embellissement, de la simple crème à la chirurgie esthétique. Résultat, ces derniers justifient davantage leur démarche par la nécessité de « se sentir bien » que par le besoin d’ « être beaux ». Ce que Waltraud Posch interprète de deux manières,dit Petra Gehring dans la Frankfurter Allgemeine Zeitung, qui peuvent paraître contradictoires mais qui sont en fait complémentaires : premièrement, nous nous donnons une certaine apparence davantage pour « construire une identité que pour nous mettre en conformité avec des canons de beauté » ; deuxièmement, nous aurions tellement intégré mentalement lesdits canons « que nous ne nous rendrions mêmeplus compte qu’il s’agit de normes esthétiques imposées de l’extérieur. » Si le corps cristallise à son insu les désirs de beauté de notre société, Waltraud Posch se refuse pourtant à parler d’un idéal monomaniaque du « beau corps ». Elle fait aussi remarquer que nous assistons parallèlement à la diversification des critères de la beauté, dont témoignent par exemple certaines publicités à lagloire du vieillissement (Video « Pro-age campaign » + Document2).


· Nos réactions
Il nous est toute déjà arrivé de lancer un « Ah ! Celle-là, je la déteste » sur notre écran de télé en voyant unes très jeune fille moulée dans un pantalon taille basse, le nombril orné d’un brillant, se déhanchant un micro à la main. Une blonde, belle et fine, parmi tant d’autres blondes belles et fines...
tracking img