Le cycle de l'eau

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1507 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le cycle de l’eau

Introduction

L’eau est très abondante sur notre planète. Elle est même probablement l’une des ressources les plus abondantes de la Terre. Elle se trouve répartie entre quatre grands réservoirs : les mers et océans, les eaux continentales (superficielles et souterraines), l’atmosphère, et la matière vivante.

Proportions

Les mers et les océans constituent deloin le plus grand réservoir ms seule l’eau douce a l’état liquide qui est beaucoup plus rare est indispensable a l’homme.

+ Explication graphique : 98% de l’eau sur la Terre est salée. L’eau douce représente seulement 2% de l’eau sur la Terre.

Schéma cycle

← Les 3 états :

Indispensable à la vie sur terre, l’eau est présente dans la nature sous trois états.

L’étatliquide : l’eau salée des océans et mers, l’eau douce des lacs, des rivières en surface et souterraines, et des nuages.

L’état solide : dans les glaciers, les calottes glacières et les nuages de neige ou de grêle.

L’état gazeux : la vapeur d’eau de l’atmosphère.

← Explication schéma :

Entre les quatre grands réservoirs d’eau de l’hydrosphère que sont [les mers etocéans, les eaux continentales (superficielles et souterraines), l’atmosphère, et la biosphère,] l’échange d’eau est permanent et forme ce que l’on appelle le cycle externe de l’eau. Le moteur de ce cycle en est le soleil : grâce à l’énergie thermique qu’il rayonne, il active et maintient constamment les masses d’eau en mouvement.
Ce cycle se divise en deux parties intimement liées :
-une partie atmosphérique qui concerne la circulation de l’eau dans l’atmosphère, sous forme de vapeur d’eau essentiellement,
- une partie terrestre qui concerne l’écoulement de l’eau sur les continents, qu’il soit superficiel ou souterrain.

← On considère que le cycle de l’eau est stationnaire c’est à dire que toute perte d’eau par l’une ou l’autre de ses parties, atmosphérique outerrestre, est compensée par un gain d’eau par l’autre partie.

← Sur la terre, une partie de l’eau liquide se transforme en vapeur d’eau sous l’action du Soleil. Dans l’atmosphère, ce gaz refroidit et se liquéfie en gouttelettes liquides, qui peuvent, dans certaines conditions devenir solides (neige ou grêle). L’eau des nuages retombe sur Terre sous forme de précipitations. La neige ou laglace se transforme sous l’action de la chaleur en liquide qui va grossir les cours d’eau. Le cycle peut recommencer.

← 1. L'évaporation : chauffée par le soleil, l'eau des océans, des rivières et des lacs s'évapore et monte dans l'atmosphère.

2. La condensation : au contact des couches d'air froid de l'atmosphère, la vapeur d'eau se condense en minuscules gouttelettes qui, pousséespar les vents, se rassemblent et forment des nuages.

3. Les précipitations : les nuages déversent leur contenu sur la terre, sous forme de pluie, neige ou grêle.

4. Le ruissellement : la plus grande partie de l'eau tombe directement dans les océans. Le reste s'infiltre dans le sol (pour former des nappes souterraines qui donnent naissance à des sources) ou ruisselle pour allergrossir les rivières qui à leur tour, vont alimenter les océans. Et le cycle recommence…

Autres def :

← nuage : Un nuage est formé d’un ensemble de gouttelettes d’eau(ou de cristaux de glace) en suspension dans l’air. L’aspect du nuage dépend de la lumière qu’il reçoit, de la nature, de la dimension, du nombre et de la répartition des particules qui le constituent.

← brouillard : Lebrouillard est le phénomène météorologique constitué d’un amas de fines gouttelettes ou de fins cristaux de glace, accompagné de fines particules hygroscopiques saturées d'eau, souvent de taille microscopique, réduisant la visibilité en surface. Sa composition est donc identique à celle d'un nuage dont la base toucherait le sol.

Par convention, les météorologistes parlent de brume...
tracking img