Le détour dans mulan

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1204 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le détour : Mulan

Nous avons décidé de faire notre exposé sur le détour, en prenant comme exemple le film d’animation de Disney, Mulan.
Le mot détour désigne par définition un changement de direction, le fait de s’éloigner du chemin le plus direct, une voie sinueuse et difficile à suivre. Par extension, une voie détournée, allongée. Mais il désigne également un moyen subtil, une ruse, unsubterfuge.
Dans le dessin animé Mulan on peut observer à plusieurs reprises des détours. On peut donc se demander quels sont ces détours ? Dans un premier temps nous allons vous faire un résumé de l’histoire. Nous verrons ensuite, les détours dans ce film, et leurs conséquences.

I. Résumé de l’histoire

Mulan est le trente-sixième dessin animé produit par les studios Disney. Ce dessinanimé met en scène un personnage populaire tiré d'une légende chinoise, celle de Hua Mulan 花木蘭.

L’héroïne est une jeune fille qui aurait vécu entre le 3e et le 4e siècle en Chine du Nord. Déguisée en homme, elle s’est engagée dans l’armée à la place de son père, afin de combattre les envahisseurs huns. Elle avait été entraînée aux arts du combat, comme beaucoup de filles d'officiers et décida d'yaller à la place de son père trop vieux ou/et de son frère, trop jeune. Hua Mulan ne mentit pas à ses parents, ceux-ci acceptèrent son choix.
Elle devint Général après s'être distinguée durant les batailles. Elle était connue pour ses brillantes stratégies. En 12 ans de guerre, personne ne se rendit compte qu'elle était une femme. Après 12 ans de campagnes militaires, elle rentrera au pays natal,couverte de gloire.
Quand la guerre fut terminée, elle ne demanda à avoir qu'un cheval rapide comme récompense. Elle continua le tissage qu'elle faisait avant la guerre.

Plus tard, l'Empereur apprit que le général Hua était en réalité une femme. Il désira qu'elle devienne sa concubine. Il envoya beaucoup de messagers, mais celle-ci refusa plusieurs fois. L'Empereur s'obstina beaucoup, etfinalement, Hua Mulan se suicida de son épée. En son honneur, l'Empereur organisa des funérailles avec des honneurs spéciaux.

Donc le dessin animé est assez fidèle à la légende de Hua Mulan. Mais le dessin animé a un côté plus fantastique car dans les personnages du dessin animé se trouve les esprits des ancêtres de Mulan, ainsi que Mushu un petit dragon qui a été « envoyés par ses ancêtres » afin dela raisonner la fugueuse.
On trouve également dans les personnages principaux Mulan l’héroïne, Shan-Yu le chef des Huns, Shang, le capitaine de la troupe.

Après résumé, cette histoire nous allons vous parlez de différents détours utilisés dans ce film.

II. Les différents détours

Dans l’extrait que nous venons de vous montrer, on observe différents détours.

Détour par l’image :
Avecl’ombre de Mushu, projeté sur le mur, grâce à Crikee, le criquet qui anime un feu. Cela donne une impression de grandeur, le met en valeur et cache la petitesse du dragon.

Détour par l’image, le déguisement
C’est le principal détour étant donné que Mulan se déguise en homme. Pour cela, elle n’hésite pas à se couper les cheveux, et à revêtir l’armure de son père afin d’intégrée l’arméeimpériale. Si quelqu’un venait à découvrir que c’est une femme, la sentence sera la mort, et sa famille sera déshonorée à jamais.

Détour du langage et du comportement
- Pour ne pas se faire démasquer et bien s’intégrer dans l’armée impériale, Mulan se voit obligée de se comporter comme un homme. C'est-à-dire parler comme un homme, marchez comme un homme, et même cracher. La façon dont elle le faitdonne un côté assez comique au dessin animé.

Dans le reste du dessin animé on observe également d’autres détours.

Ruse par le déguisement
- A un moment, les Huns se dissimulent sous un dragon chinois du défilé afin de kidnapper l’empereur.
- Donc pour sauver l’empereur Mulan a l’idée de déguiser ses compagnons de guerres en femmes, pour pouvoir amadouer les Huns.

Détour par la ruse...