Le declin du monde musulman

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2967 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LE DÉCLIN

Les Oméyades (661-750G)

[pic]

• Déviation politique : dynastie.
• Rébellion de Compagnons : Husayn, Ibn Zubayr…
• Répression terrible contre les Alides.
• Rébellion d’Ibn Zubayr qui se proclame calife à La Mecque et Médine.
• Despotisme des Oméyades.
• Lutte féroce contre les shiites et tout prétendant au pouvoir.
• Les différentes révoltes :o Husayn et les Compagnons contre Yazîd
o Zayd
o Al-Mukhtâr au nom de Muhammad Ibn al-Hanafiya (686-687)
o

Les Abbassides (750-1258)

[pic]

• Un long règne : 6 siècles
• Grandes étapes :
o Prise du pouvoir et consolidation
o Apogée de la civilisation Harun ar-Rashîd : (786-809), Al-Amîn (809-813), Al Ma’mûn (813-833)…• Sous leur règne, on voit se développer les villes. On peut parler à leur propos d'un empire urbain, alors que dans l'État omeyyade dominaient la caste militaire arabe et la propriété rurale.
o Les Bouyides (perses shiites) prennent le pouvoir véritable (936-1055), puis sont chassés par les seldjoukides (turcs sunnites) (1055-1258).
o Les militaires deviennent de plus en pluspuissants. Ils font et défont les califes à leur guise. 936 (
o L’empire musulman devient trop vaste : des entités régionales voient le jour avec des dynasties :
▪ Espagne musulmane : califat omeyyade dès 756
▪ Égypte et Maghreb : Califat Fatimide 909-
▪ Maghreb : Aghlabide et Idrissides
▪ Maghreb ouest : Almoravide,Almohades
▪ Mamelouks : Égypte dès 1250
▪ …

Les signes du déclin

• Les militaires : puissance non contrôlée.
• Épuisement intellectuel, malgré la présence d’un certain nombre de savants dans toutes les disciplines.
• C’est le nombre et la qualité qui font la civilisation.
• Quelques hirondelles ne font pas le printemps.

1 Exemple du fiqh :révélateur

Période féconde : remise en question permanente des imams

Les imams se remettent eux-mêmes en question. Leurs avis ne sont pas infaillibles :
• Face à un de ses élèves qui émit cette idée, il dit : « C’est la meilleure réponse à laquelle nous sommes arrivé. Celui qui pense être arrivé à meilleure solution, qu’il la considère ! »
• Un autre lui dit : « La conclusion à laquelletu es arrivé est-elle la vérité sans aucun doute possible ? » Il lui répondit : « Je ne sais pas. C’est peut-être l’erreur sans aucun doute. »
• On a entendu aussi l’imam Shâfi‘î dire : « Si le hadith [que vous trouvez] est authentique, alors c’est lui mon école. »
• L’imam Mâlik : « De toute personne on peut prendre de ses avis et en refuser, sauf de celui-ci ! », en montrant la tombedu prophète Muhammad ($).
• L’imam Ibn Hurmuz à ses élèves lorsqu’ils lui dirent : « Parfois, nous te questionnons et tu ne nous réponds pas. Mais lorsque Mâlik et ‘Abd al-‘Azîz te questionnent, tu leur réponds ! » Il leur répondit avec cette probité intellectuelle extraordinaire : « Je sens que mon corps faiblit de plus en plus, et j’ai peur que cela ait des conséquences sur mes capacitésintellectuelles. Lorsque vous me posez des questions et que je vous réponds, vous acceptez cela de moi sans discuter ni critiquer, alors que Mâlik et ‘Abd al-‘Azîz, après avoir noté ma réponse, l’examinent. S’ils estiment que cela correspond à la vérité, ils l’acceptent, sinon ils n’en font pas cas. »
• Mâlik refuse que son livre Al-Muwatta’ soit la référence absolue dans le monde musulman : lesseules références absolues sont les Textes. Si le Coran est contenu dans la vulgate (codex), le hadith est éparpillé, la compréhension des Compagnons est diverse sur le même texte.
• Période de liberté de la parole, de l’ijtihâd.
• Volonté de se remettre en question et pousser les autres à se dépasser, à les dépasser.
• Les avis ne sont pas infaillibles.

Période de déclin :...
tracking img