Le decrochage scolaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1827 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction

Depuis toujours, la sociologie fait partie de notre vie, cette science consiste à faire l’étude des faits sociaux en utilisant comme technique, l’observation. Dans le cadre de mon cours de sociologie, je dois écrire un dossier d’information qui fera l’analyse d’un phénomène sociale, il s’agira donc de le décrire, donner de l’information précise sur le phénomène ce qui m’amènera àexpliquer un des phénomènes sociologiques problématiques dans notre société. Après l’avoir décrit et expliqué, j’énoncerai les impacts que le phénomène a dans la vie de tous les jours. Le sujet que j’ai choisi est un grave problème dans le Québec d’aujourd’hui, le décrochage scolaire. Le décrochage est une démobilisation, c'est-à-dire le renoncement aux efforts qu'exigent les apprentissagesscolaires en d’autres mots, la démotivation. Ce phénomène frappe de plein fouet presque toutes les écoles secondaires du Québec. J’ai choisi de parler du décrochage parce que ce problème augmente de plus en plus dans notre société et qu’il faut trouver des solutions pour y remédier au plus vite puisque cela provoquera d’énormes conséquences. Dans ce travail j’expliquerai les motifs pour laquelle lesjeunes prennent cette décision, les statistiques et les taux concernant le décrochage, les âges qui y sont le plus touchés et surtout le plus important, les conséquences sociales et économiques qui touche et toucherons la société et les moyens pour éviter ces conséquences. Après avoir fait l’analyse des informations, je ferai un résumé du travail et je donnerai ma propre opinion sur le phénomènesocial du décrochage scolaire.

Description

Dans notre société, le décrochage scolaire est présent au secondaire un peu partout. Il s’agit de est l'arrêt d'études avant l'obtention d'un diplôme. Un décrocheur, c’est un jeune inscrit au niveau secondaire et qui n’est plus inscrit dans un établissement d’enseignement l’année suivante alors qu’il n’a pas obtenu son diplôme d’études secondaires,qu’il n’a pas déménage hors du Québec et qu’il n’est pas mort. Le décrochage scolaire est une problématique qui préoccupe la société québécoise depuis quelques années déjà. D'ailleurs, les statistiques du Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) démontrent que ce phénomène prend de l’ampleur au fil des ans. Statistique Canada le souligne également par des chiffres alarmants. En effet,ceux-ci démontrent que 18.7 % des enfants québécois vivent sous le seuil de la pauvreté et que le taux de décrochage scolaire est 2.2 fois plus élevé chez ces enfants que chez les autres. (Site internet de Statistique Canada) nous pouvons donc dire que la pauvreté est un facteur de risque important du décrochage scolaire. En 2000, 26 % des jeunes du secondaire du réseau public quittaient l'école sansdiplôme. L'an dernier, c'était le cas pour près de 29 % d'entre eux. Par contre, nous pouvons faire le dépistage pour empêcher les jeunes de décrocher. Voilà les symptômes précurseur de l’abandon : Chute brutale de la note de français, équivalence de six jours d’absence dans les deux premiers mois, désintérêt pour les études et les travaux scolaires ou le manque de méthode scolaire.Explication

Comme vue précédemment le décrochage est très important, mais la question dont nous devons nous poser est : pour quelle raison les jeunes entre 12 ans et 17 ans quittent l’école sans diplôme secondaire? Tout d’abord, plusieurs facteurs en sont responsables, commençons par le manque de motivation. Les jeunes ne sont pas motivés, car les écoles ne les encadrent pas assez, il ne leur offre riende motivant ou d‘agréable qui puisse les entraîner dans le droit chemin. Il y a également de la démotivation causé par les échecs répétés des étudiants lors des examens importants. Le type d’enseignement est un autre facteur important de ce problème puisque les jeunes sont obligés sauf quelques exceptions, d’être sur une chaise et d’écouté une journée entière les professeurs donnés leurs...
tracking img