Le dessin du bonhomme chez l'enfant - psychologie du développement

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2311 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Exposé sur le dessin du bonhomme chez l’enfant
1 - Présentation, rationnel du test : historique du test, nature de l’épreuve, intentions de l’auteur ; pourquoi dessiner et pourquoi dessiner un bonhomme ? ; qualités psychométriques
2 - Passation et déroulement (matériel)
3 - Portée et limites : utilité du test
4 - Cotation
5 - Interprétation clinique
6 - Evolution du dessin du bonhomme.1 - Rationnel du test :
Historique du test : Florence Goodenough en 1926, Harris en 1963 puis Jacqueline Royer (1977) ont élaboré le sujet. Pour eux deux le dessin du bonhomme est un test de personnalité plus qu’un test d’intelligence, mais n’est pas un test projectif, contrairement au test de la famille, qui est une tâche émotionnelle.
Nature de l’épreuve : Goodenough a commencé la mise aupoint de son épreuve avec l’idée que « chez le jeune enfant, une relation étroite est apparente entre le développement mental révélé par des dessins et son intelligence ». Le dessin exprime plus l’aspect figuratif de l’intelligence (représentation de l’espace, vocabulaire de formes graphiques) que son aspect logique ou opératif. Elle lui reconnaît toutefois une valeur projective indéniable, qui estune source de matériel inépuisable et évolutive dans le temps donc dynamique.
Intentions de l’auteur : l’auteur cherche à propose aux enfants non soupçonnés de déficience grapho-perceptive une épreuve facilement acceptée permettant une estimation rapide du niveau de développement mental.
Pourquoi dessiner ? Dessiner est une écriture inconsciente. En fonction de l’épaisseur du trait, de saplace dans la feuille, de la taille des personnages représentés et de la couleur choisie, il revêt telle ou telle signification affective. Le dessin peut être considéré comme le témoin de chacun des processus moteur, cognitif et émotionnel intervenant dans sa production.
Pourquoi un dessin du bonhomme ? Pourquoi faire dessiner aux enfants un bonhomme plutôt qu’une maison, des fleurs ou un soleil ?Car le dessin du bonhomme place l’enfant dans un contexte propre à lui-même, personnel (contrairement à celui de la maison qui peut représenter l’émotion vécue du point de vue social, le degré d’ouverture à l’environnement immédiat). Pour Jacqueline Royer l’étude du dessin du bonhomme dans son ensemble et dans ses détails va permettre à l’observateur attentif de découvrir les sentiments del’enfant, ses problèmes affectifs, l’état de son équilibre mental. On peut se demander ce que le bonhomme représente pour l’enfant : une personne connue, aimée, haïe, lui-même ? On peut supposer que le dessin du bonhomme représente
souvent l’expression de soi dans l’environnement : l’enfant se dessine tel qu’il SE perçoit. En cela il est un moyen d’expression. Parmi les dessins figuratifs, le dessin dubonhomme possède un statut particulier. En plus des sources référentielles externes (personnes, poupées, statues, dessins) le corps propre est une source de données pour l’élaboration de la représentation mentale du corps humain. L’enfant a des connaissances sur l’être humain comme il en a d’autres sur d’autres catégories d’objets mais en plus il se vit psychologiquement et physiquement comme unêtre humain. L’organisme humain est à la fois vécu, ressenti, fantasmé, instrumentalisé et incarne la conscience de soi qui se forme au cours du développement et qui se modifie perpétuellement. Dessiner un bonhomme, c’est dessiner un exemplaire de la catégorie des êtres humains dont je fais partie. Le bonhomme que je dessine ressemble aux personnes qui m’entourent, aux dessins et aux photographies depersonnes que je vois dans mon livre d’images, et dans une certaine mesure, me ressemble.
Qualités psychométriques : Les trois qualités métrologiques du test sont là : fidèle (constance des résultats à quelques semaines d’intervalles), sensible (différenciation des individus) et surtout valide (concordant avec un critère extérieur). Il y a une corrélation significative de .76 entre les...
tracking img