Le devoir de m"moire est-il compatible avec le devoir de modernité?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2528 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LE DEVOIR DE MEMOIRE EST IL COMPATIBLE
AVEC LE DEVOIR DE MODERNITE ?

« L’œil était ds la tombe et regardait » Caïn (Hugo) : symbole du remords. L’assassin que poursuit le remords est condamné à fuir ss pvr échapper à cet œil accusateur. Cet assassin semble bien sûr privé de liberT.
Remords renvoie au passé et à la mémoire. Pr affirmer sa libT et sa moderniT, suffit-il alors dese débarrasser du passé et de la mémoire ?
« Il faut absolument être moderne » : injonction assez énigmatiq. Rimbaud dresse bilan assez dur de son existence. Il faut répudier les illusions, les mensonges, pour épouser la réalité nvl. Formule qui se rapporte à son contexte, ms forte. S’inscrit plus que jms dans le présent et concerne ts les domaines.
Pr autant, la modernité est-ellepropre à notre époque ? Certainement pas. La q° du moderne est peut être de ts les tps. Elle renvoie directmt à la q° m du tps.
Av nvo millénaire, sensation d’accélération du tps svt décrite. En m tps, le passé ne cesse de ressurgir. Résurgence d’une forme de nostalgie du passé. L’idée est de ressusciter un monde révolu.
( à travers cette q°, c’est le statut du présent qui devientpbmtiq et en m tps tributaire du
moderne. Reste à savoir si l’impératif de modernité posé par Rimbaud exclut le devoir de mémoire. Les 2 notions sont a priori antinomiq. Si le dvr de mémoire semble ojd8 s’imposer, il reste largmt dépdt de la conception de la modernité adoptée.
Si le mot d’ordre moderne a paru bannir pdt un certain tps la réf au passé (I), les impacts de la modernité ont aboutià redonner au passé, et par là-même au dvr de mémoire sa signific° (II).

METHODO. On n’a pas défini précisement dvr de mémoire et de modernité : alourdit l’intro de façon inutile pr ce sujet. On va ici réserver les déf° dans le fond du dvr. Evite également que les différences soient exposées ds intro au lieu du corps du devoir.

I. « Il faut absolument être moderne » (Rimbaud)On peut dire que la modernité est sans doute plus qu’une époque. Elle peut être entendue comme l’attitude qui consiste à concevoir le tps comme le lieu d’un progrès perpet par lequel le nvo vient remplacer un ancien qu’il périme et qu’il dépasse.
De cette approche dynamique découle une certaine nécessité de l’oubli.

A. Une définition dynamique de la modernité

Modernitédésigne à la fois une époque, une civilisation, et une conception de l’humanité indissociable de la culture européenne. Notion difficile à cerner car le moderne est de ts les tps et d’aucun tps à la fois. On ne peut pas confondre le tps présent av la modernité, qui est une notion dynamiq.
Au sens éthymo, mot « modernus » apparaît au 5ème siècle ap. JC. Permet à l’époque de distinguer présentchrétien du passé romain. Période qui va se poursuivre jusqu’au Moyen Age
Sur le plan historique, les tps modernes s’achèvent av la Révolution française.
Au niveau artistiq, encore plus difficile de découvrir véritable signific° du mot moderne.

Modernité n’est sans doute pas une époque ms une conception dynamiq du tps et de la façon dt vont se succéder les époq. Modernité =croyance en une dynamiq positive du tps. Signifie que l’on considère que le tps a un sens, qui ojd8 est la promotion du différent, du nvo, à travers un procédé de transformation continuellement. Nvo prend la place de l’ancien et l’efface.
Etre moderne consisterait à croire et à agir ds le sens d’un progrès irréversible de l’histoire.

La modernité a commencé en Europe au 16èmesiècle av le protestantisme et l’avènement des sciences expérimentales (gds voyages, découverte du monde), qui va culminer av le siècle des Lumières, le positivisme, la croyance en le progrès.
Modernité à la base de 4 gdes révolutions :
- conquête par l’h moderne de son autonomie
- fait que l’h moderne va vider le mde de son mystère : désenchantement du mde, av cette conséq que...
tracking img