Le diabete

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3466 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
I.Le diabète
Le diabète est un trouble métabolique qui résulte d'une insuffisance de la production d'insuline ou de l'existence de récepteurs de l'insuline anormaux. En l'absence d'insuline ou de récepteurs pouvant la " reconnaître", la plupart des cellules n'ont plus accès au glucose. Par conséquent, la glycémie reste élevée et une grande quantité de glucose est excrétée dans l'urine. Comme degrandes quantités de graisses et de protéine tissulaires sont consommées pour la production d'énergie, on observe une acidose métabolique, une perte de protéines et une perte pondérale. [ ]
Cette maladie touche environ 1% de la population, il est la 3ème cause de mortalité après les malades cardio-vasculaires et les teneurs malignes.Aujourd'hui, il est considéré comme une maladie sociale qui nécessite une série d'actions publiques mais cette maladie diffère d'un pays à l’autre. [ ]
II.PANCREAS
Le pancréas (pan= tout; kreas= chair) est une glande à la fois endocrine et exocrine. C'est un organe plat qui mesure de 12.5 à 15cm de long. Il est situé à l'arrière et légèrementau-dessous de l'estomac. Il comprend une tête, un corps et une queue. Environ 99% des cellules pancréatiques forment des amas appelés acinus; ces cellules acineuses produisent les enzymes digestives qui sont acheminées par un réseau de conduits vers l'intestin grêle. Disséminés parmi les acinus exocrines se trouvent de 1 à 2 million de petits amas de cellules endocrines appelés îlotspancréatiques ou îlots de Langerhans. De nombreux capillaires sanguins irriguent les parties exocrine et endocrine du pancréas.
II.1.Cellules des îlots pancréatiques 
Chaque îlot pancréatique comprend quatre types de cellules endocrines:1) Les cellules alpha, qui constituent environ 20% des cellules des îlots et sécrètent le glucagon, 2) les cellules bêta, qui constituent environ 70% des cellules des îlotset sécrètent l'insuline, 3) Les cellules delta, qui constituent environ 5% des cellules des ilotes et sécrètent la somatostatine (hormone identique à celle de l'hypothalamus, et 4) les cellules PP, qui constituent le reste des cellules des flots et sécrètent le polypeptide pancréatique.
Les interactions des quatre hormones pancréatiques sont complexes et on ne les a pas entièrement élucidées.Le glucagon fait augmenter la glycémie, alors que l'insuline la fait diminuer. La somatostatine exerce une action paracrine qui inhibe la libération de l'insuline et du glucagon des cellules alpha et bêta avoisinantes. Peut être aussi qu'elle ralentit l'absorption des aliments par le tube digestif. Le polypeptide pancréatique inhibe la sécrétion de la somatostatine, les contractions de lavésicule biliaire et la sécrétion des enzymes digestives du pancréas.(voir Figure1, 2).[TORTORA, GRABOWSKI, 2001]

II.2.Régulation de la sécrétion de l'inuline et du glucagon
La principale action du glucagon est d'augmenter la glycémie quand elle descend sous la normale. A l'inverse, l'insuline fait diminuer glycémie quand elle est trop élevés. La concentration de glucose dans le sang régule lasécrétion du glucagon et de l'insuline par rétro- inhibition.
La diminution de la glycémie stimule la libération de glucagon , alors que son élévation stimule la sécrétion d'insuline.

1. L'hyperglycémie stimule la libération d'insuline par la cellule bêta des îlots pancréatiques.
2. L'insuline agit sur diverse cellules de l'organisme: elle accélère le mécanisme de diffusion facilitéequi fait entre le glucose dans les cellules, en particulier dans les fibres musculaires squelettiques; elle accélère la conversion du glucose en glycogène (glycogenèse); elle augmente l'absorption des acides aminés par les cellules et stimule la synthèse des protéines; elle ralentit la glycogénolyse et la néoglucogenèse.
3. Il en résulte une diminution de la glycémie.
4. Si la...
tracking img