Le dicours de madame de beauseant

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1391 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
BALZAC, Le père Goriot : discours de Vautrin
« Un tentateur machiavélique »

Introduction

C’est en 1835 que Balzac, écrivain réaliste, termine son nouveau roman intitulé le père Goriot. Il se hâte de la terminer en vitesse, livré aux exubérances de la vie mondaine. Ce dernier roman s’inscrivant dans son œuvre la comédie humaine, poursuit son travail quasi exhaustif de la description de lasociété française.
·Le Père Goriot connut dès sa parution, en 1835, un immense succès. Ce roman occupe pour plusieurs raisons une place centrale dans l’œuvre et la carrière de Balzac. Il clôt la série des premiers romans à dominante essentiellement autobiographique, il est surtout à l’origine du fameux retour systématique des personnages.
Dans ce passage, Vautrin affirme l’ambition de Rastignacpuis les besoins d’argent qu’elle implique et enfin les difficultés qu’il y aura à réussir.
Nous verrons tout d’abord en quoi il s’ait d’un discours séducteur.
Puis nous montrerons que sa tirade est construite comme un raisonnement pour finir par montrer en quoi la morale de Vautrin est cynique.

I) La séduction du discours
Comment Vautrin cherche-il à emporter la conviction de Rastignac ?Vautrin sait que ses propos directs risquent de choquer le jeune homme de bonne famille nourri d’idéaux qu’est Rastignac. Aussi doit-il avoir recours dans son discours au procédé de la séduction.

A. La mise en confiance
- Vautrin met en confiance le jeune homme en flattant son orgueil.
L’emploi répété du pronom « vous » permet de mettre en scène Rastignac et de valoriser sa démarche.
-Présentés au style direct ses propos suggèrent une proximité affectueuse à l’égard du jeune homme, il dit le discours qu’il s’est tenu à lui même: « Bravo ! ai-je dit, voilà un gaillard qui me va ».
- Dans ce climat de franchise amicale Vautrin n’hésite pas à brusquer
Rastignac : « vous avez saigné vos sœurs ».
- Mais la brutalité de la formule est aussitôt corrigée par l’énoncé d’une loi générale: « Tous les frères flouent plus ou moins leurs sœurs ». Le choix du terme « flouent » mis à distance par l’italique et de la précision « plus ou moins » atténuent la dureté du propos.
Rastignac se trouve déculpabilisé car tout le monde est immorale et le fait.
- Vautrin se moque aussi de la région d’origine de l’ambitieux : la Charente, « dans un pays où l’on trouve plus de châtaignes que depièces de cent sous ». L’ironie et la familiarité du ton préviennent la blessure d’amour propre.

B . Vautrin le tentateur
- La verdeur (crudité du langage, liberté) du langage et la vivacité du rythme contribuent à la séduction du discours tentateur.
- Les images des soldats à la maraude c’est-à-dire en quête de nourriture « des araignées dans un pot », du « boulet de canon », de « la peste »doivent frapper l’imagination.
- Les procédés rhétoriques sont aussi présents, comme les questions de oratoires: « Vous travaillerez ? », « Savez-vous comment on fait son chemin par ici ? »
- Notons le jeu des rythmes. A la succession des brèves indépendantes juxtaposées évoquant l’action de Rastignac s’oppose la longueur languissante de la phrase : «Le travail, compris comme vous le comprenezen ce moment, donne, dans les vieux jours, un appartement chez maman Vauquer, à des gars de la force de Poiret ».
- Vautrin présente un côté paternel : « jeune homme », utilisation d’impératifs, « jugez », « il faut », il s’accorde le don de pouvoir lire dans ses pensées comme un père prévoit la réaction de son fils.(utilisation du discours indirect libre: « où en prendre ? »
- Cependant ils’agit plus d’un côté machiavelique. Il sait qu’il est allé chez Madame de Beauséant, qu’il a écrit des lettres. Il est dans les pensées de tous

II) Une tirade construite

- Sous une apparence décousue, la tirade est précisément construite.
- Cette rigueur logique s’appuie sur le jeu des temps. Le passé composé « vous êtes revenu » cède la place au futur immédiat « vont filer » puis au futur...
tracking img